La F1 expérimentera une nouvelle règle pneumatique en qualifications en 2023

Une idée qui satisfait pleinement Pirelli

Recherche

Par Paul Gombeaud

7 octobre 2022 - 15:12
La F1 expérimentera une nouvelle (...)

La pluie ayant fortement perturbé les deux premières séances d’essais libres du Grand Prix du Japon, Pirelli était frustré de ne pas avoir pu mener les essais des pneumatiques prévus pour 2023. Mais au moins le manufacturier italien a pu révéler qu’il y aurait une nouvelle règle concernant les pneus pendant les qualifications.

En effet, à compter de l’année prochaine, la Formule 1 aimerait expérimenter des règlements plus strictes pour la séance déterminant la grille de départ. Deux courses pas encore confirmées serviront donc de laboratoire pour tester un format où les pilotes seront contraints d’utiliser un pneu déterminé pour faire leur tour.

Actuellement, ceux-ci sont libres d’utiliser le composé de leur choix à n’importe quel moment de la séance. Mais le plan de la F1 est de mettre à leur disposition deux trains de durs pour la Q1, deux trains de mediums pour la Q2, et enfin deux trains de tendres pour la Q3.

Une idée qui plait grandement à Mario Isola, le directeur de Pirelli en F1, qui ne voit que du positif si ce règlement est adopté.

"Nous avons reçu la proposition pour l’année prochaine. C’est le scénario que je préfère. Nous parlons de durabilité. Avec le règlement actuel, vous devez faire attention au pneu tendre pour les qualifications et vous ne pouvez ensuite pas l’utiliser en course."

"Si vous allouez deux trains de durs pour la Q1, deux trains de mediums pour la Q2 et deux trains de tendres pour la Q3, il vous reste six trains de pneus pour la course. C’est parfait. En faisant ça, nous économisons beaucoup de pneus sans affecter le spectacle de la F1."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos