Pirelli : Isola est plus que frustré de ne pas tester ses prototypes à Suzuka

Ce circuit était idéal pour essayer les propositions de gommes pour 2023

Recherche

Par Franck Drui

7 octobre 2022 - 09:47
Pirelli : Isola est plus que frustré de

Le patron de Pirelli en F1, Mario Isola, est très amer à propos de la pluie au Japon.

Des tests importants étaient prévus pour les pneumatiques 2023. Une demi-heure supplémentaire a été réservée lors des Libres 2 pour tester des prototypes pour l’année prochaine. Mais ll pluie sur le circuit de Suzuka a perturbé le programme et Pirelli n’en est pas content.

"Je ne suis pas frustré, c’est pire. Je ne suis pas du tout satisfait de la météo. Nous avons dû annuler un test important pour nous. Nous prévoyons maintenant de faire des tests à Austin et au Mexique."

"Beaucoup de planification et de travail ont été consacrés à la préparation des tests, ce qui aggrave encore le fait qu’on ne puisse pas aller de l’avant ici parce que c’est un excellent circuit pour tester des gommes."

"La seconde moitié de la saison est très chargée et les équipes de F1 ne souhaitent pas rester après les week-ends de course jusqu’à mardi ou mercredi pour tester des pneus. La meilleure solution était de prolonger les séances libres le vendredi. Si nous ne testons pas, nous ne pourrons pas proposer un meilleur pneu l’année prochaine."

Ironiquement, c’est précisément le pneu pluie dont les pilotes sont le moins satisfaits, mais Pirelli n’accorde pas beaucoup d’importance à ce composé. Isola confirme que de nouveaux prototypes pluie ne sont pas prêts. Le manufacturier de pneumatiques est à la recherche de données utiles sur les circuits sur le sec.

"Le problème, c’est que Mexico n’est pas le même circuit que Suzuka. Normalement, nous avons le pneu le plus tendre là-bas, nous aurions eu la chance de tester les C1 (les plus durs) ici."

L’objectif principal de Pirelli pour l’année prochaine est d’offrir aux équipes de F1 un pneu avant plus solide. Les F1 de 2022 ont beaucoup de sous-virage, et avec le développement rapide des équipes, une gomme plus solide capable de supporter la force du train avant est au programme.

"Les pneus arrière sont déjà très bons," conclut Isola.

A noter que Pirelli a également confirmé qu’il utilisera les composés C2, C3 et C4 - situés au milieu de leur gamme - à la fois à Austin et au Mexique.

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos