Formule 1

La F1 et les pilotes ont dégagé un consensus sur la relance des courses après voiture de sécurité

Une situation très spécifique au Mugello ?

Recherche

Par Alexandre C.

3 octobre 2020 - 17:14
La F1 et les pilotes ont dégagé un (...)

Les pilotes et Michael Masi, le directeur de course de la FIA, ont profité du week-end de course à Sotchi pour évoquer la question des restarts après toute voiture de sécurité, à la suite du terrible carambolage ayant lieu au Mugello.

Quand donc les lumières de la voiture de sécurité doivent-elles s’éteindre pour garantir la sécurité ? Quand donc les pilotes doivent-ils réaccélérer : à la ligne de la voiture de sécurité, ou à la ligne d’arrivée ?

Carlos Sainz, le pilote McLaren, en a dit plus sur l’issue de ces réunions : il semblerait que ce soit plus le tracé spécifique du Mugello qui ait été mis en cause, et que la règle devrait rester la même à l’avenir…

« J’ai l’impression que nous avons abordé les points principaux et tous les éléments dont nous avons dû parler pour les clarifier, avec les autres pilotes et la FIA. Et je pense que nous sommes parvenus à de très bonnes conclusions. »

« La FIA et les pilotes vont s’entraider pour s’assurer que nous ne nous retrouverons pas dans la même situation. Je suis donc très satisfait de la conversation que nous avons eue et des conclusions que nous avons tirées. »

« Je pense que certains pilotes auraient pu contribuer à éviter l’accident par d’autres moyens. Ainsi, c’était une question d’erreurs de pilotes, et c’est aussi un sujet FIA, donc avec les deux je pense que ça va nous aider sur ce sujet. Je pense que la combinaison de ces deux choses va améliorer la situation. »

« Et tout cela en gardant à l’esprit que le Mugello est un circuit très spécifique, avec une relance très spéciale, et souvenons-nous que ce scénario ne se répète normalement pas, par exemple à Sochi. »

« C’était donc un cas très particulier, un scénario très particulier, qui, je pense, aurait pu être mieux exécuté. Nous réalisons tous combien la situation était dangereuse, et je suis sûr que nous essayons tous de faire en sorte qu’elle ne se répète pas. »

Pierre Gasly, chez AlphaTauri, a abondé dans le même sens : ce sont les circonstances qui sont à blâmer..

« C’est quelque chose dont nous avons discuté pendant un certain temps. Je pense que toutes les opinions ont été entendues. Je pense que nous savons que c’était aussi la première fois que nous y allions, au Mugello. »

« C’était donc une situation un peu particulière. Et probablement que les choses seront légèrement différentes si nous devons y retourner. Mais je pense que tout le monde a compris à peu près ce qui s’est passé. Et de mon côté, je suis d’accord avec ce qui a été discuté. »

Enfin, le directeur du GPDA Romain Grosjean a assuré que " tout le monde était aligné " sur le sujet.

« Nous sommes tous en accord avec ce qui s’est passé et sur ce que nous pouvons faire de mieux. Michael Masi, Ross Brawn, les pilotes, je pense que nous essayons tous de trouver les meilleures solutions pour améliorer la sécurité, mais nous continuons aussi à faire du bon travail. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less