Formule 1

La F1 est écologique, mais on ne le sait pas assez selon les écuries

Grâce aux V6 hybrides, une très belle efficience énergétique

Recherche

Par A. Combralier

24 mars 2019 - 09:31
La F1 est écologique, mais on ne le (...)

Samedi dernier, en France comme dans la plupart des pays occidentaux, se sont tenus des marches et autres manifestations pour le climat. « La marche du siècle », en France, avait pour objectif d’interpeller le gouvernement afin qu’il accélère ses efforts en matière de transition écologique.

La F1 est souvent critiquée, par les militants écologistes, pour être un sport polluant. Les directeurs d’écurie réunis à Melbourne, en conférence de presse, ont donc tenu à rappeler – il s’agit aussi de garder la F1 et le sport auto populaires – que les moteurs actuels, hybrides, participaient en fait aux efforts pour lutter contre la pollution produite par les voitures de série.

« En fait, l’efficience de ces moteurs est vraiment sous-estimée » argue Christian Horner pour Red Bull. « L’économie d’essence que ces moteurs atteignent est étourdissante, donc en fait, ce que la F1 réussit à faire est impressionnant. Et c’est un message qu’il faut davantage diffuser. »

La F1 pollue cependant bien davantage en raison du fret, de Grand Prix en Grand Prix…

« Nous arrivons tous ici par avion » reconnaît Christian Horner. « Tout autour du monde, nous brûlons du kérosène à des milliers de kilomètres d’altitude, ce qui cause bien sûr une empreinte carbone beaucoup plus importante que toutes les séances disputées ici en piste, à Melbourne. »

« Mais pour diffuser un message à propos de ce que la F1 réussit, l’efficience des V6 devrait être en fait louée. La technologie que les motoristes ont amenée dans ces moteurs, l’efficience aujourd’hui atteinte, est assez phénoménale. »

Mattia Binotto, pour Ferrari, reconnaît que la F1 doit « mieux communiquer » sur l’efficience des moteurs.

« Ce qui est bien, c’est que vous pouvez voir qu’une telle technologie sera transférée dans les voitures de série, et certainement, la technologie turbo pour le moment, est digne d’intérêt pour toute l’industrie auto. Donc de nouveau, la F1 est à la pointe de la technologie et dans ce cas, il faut vraiment pousser ce message, et c’est à nous de l’expliquer. »

Toto Wolff, pour Mercedes, est lui aussi impressionné par l’efficience énergétique des actuels moteurs.

« Ces moteurs sont tous équipés des systèmes de récupération d’énergie que vous pouvez trouver sur les voitures de série les plus modernes. Nous avons un système de batteries très pointu, des systèmes de récupération d’énergie, des systèmes variés, qui sont devenus de plus en plus efficients. Et ils sont vraiment à l’avant-garde la technologie qui, finalement, se retrouvera sur les voitures de série. Et chacun de nous, dans son petit monde, a le devoir de ne pas utiliser de bouteilles en plastique, de s’occuper davantage de son propre environnement, de s’assurer que le véritable message sur ce que fait la F1, soit bien diffusé dans le monde – il faut dire que ces moteurs sont les plus efficients et les plus verts qui aient jamais existé. »

Du côté de Renault, Cyril Abiteboul estime aussi que les écuries ont un certain devoir de pédagogie et de didactisme envers les jeunes générations.

« Ce sera à la nouvelle génération de prouver qu’il est toujours pertinent de faire la course avec des voitures qui tournent en rond autour du monde, mais au-delà de cela, il est important que la F1 demeure au pinacle de la technologie. Ces moteurs sont juste aussi fantastiques que ce que mes collègues disaient. L’efficience moyenne d’un moteur à combustion interne doit être de 30 ou 35 %. Nous sommes au-delà de 50 % en F1, c’est énorme. Si ce type d’efficience était le même pour toutes les voitures de série produites en masse, ce serait une contribution massive à la baisse des émissions de CO2. Nous parlons d’e-carburant, qui ne sera pas composé d’énergie fossile ; et ça changera la donne, je pense. Nous devons nous assurer que la F1 demeure une vitrine pour les technologies disruptives. »

expand_less