Formule 1

La F1 assure que le GP du Vietnam n’est pas un projet mort-né

L’Afrique, l’Asie et les États-Unis dans le viseur du calendrier

Recherche

Par Alexandre C.

25 février 2021 - 08:51
La F1 assure que le GP du Vietnam (...)

Le premier Grand Prix du Vietnam devait avoir lieu dans la capitale, Hanoï, en avril 2020. C’était bien sûr la pire date possible avec la pandémie de coronavirus. Cependant même en 2021, l’évènement a été éjecté du calendrier – pas même reporté.

Une autre nouvelle a mis en doute le futur du projet (malgré la construction achevée des installations semi-permanentes) : l’ancien maire de Hanoï, Nguyen Duc Chung, au rôle décisif pour la promotion du Grand Prix, a été condamné à cinq ans de prison pour détournement de secrets d’État et abus de biens.

Cependant la Directrice globale chargée de la Promotion des courses à la FOM, Chloe Targett-Adams, a mis les points sur les I : le Vietnam n’est pas un projet mort-né, bien au contraire…

« Le Vietnam est une course et un rendez-vous incroyablement passionnants pour la Formule 1. »

« Il y a une population extrêmement jeune dans le pays, un secteur des affaires dynamique, nous sommes très excités d’y courir. »

« 2020 devait être la première course, avec un incroyable circuit dans la périphérie de Hanoi. »

« Il est tout à fait compréhensible que personne ne veuille lancer une première course en plein milieu d’une pandémie, ils travaillent sur des problèmes locaux avec un certain changement de gouvernement. »

« Nous avons juste décidé et convenu avec notre promoteur, Vingroup, que le début de 2021 n’était pas le bon moment pour cela. »

« Nous continuons à travailler avec eux, à plus long terme nous aimerions avoir une course au Vietnam, donc nous espérons que nous y arriverons. »

Pays en pleine croissance économique, le Vietnam est un marché clef pour que la F1 continue son développement en Asie du Sud-Est.

Targett-Adams souligne que la F1 vise aussi à conquérir d’autres marchés, dont l’Afrique, et les États-Unis où la percée de la F1 est encore faible.

« L’Afrique est un continent où nous ne courons pas et c’est tout simplement une erreur. »

« C’est un endroit où nous voulons vraiment aller, c’est une priorité, nous sommes en pourparlers avec des options possibles depuis quelques années et nous espérons que nous pourrons y faire une course à moyen ou à court terme. »

« Les États-Unis restent une priorité stratégique claire, nous avons une grande course à Austin, nous sommes impatients de travailler avec notre promoteur là-bas, espérons-le, pour les années à venir. »

« Nous envisageons une deuxième possibilité de course, une destination, et nous cherchons à développer cette proposition de course américaine. »

« L’Asie, nous n’avons pas caché que c’est une priorité essentielle, nous sommes une série mondiale, nous avons la chance qu’il y ait beaucoup d’intérêt. »

F1 - FOM - Liberty Media

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less