Formule 1

L’inactivité pourrait pousser les pilotes et équipes de F1 à la faute

C’est l’avis de Russell et Latifi

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 mai 2020 - 17:25
L’inactivité pourrait pousser les (...)

George Russell s’attend à un début de saison inhabituel, si celui-ci se tient en Autriche début juillet comme prévu. Le pilote Williams estime que le fait que les pilotes n’aient pas pris le volant depuis février pourrait mener à davantage d’erreurs.

"Si nous allons courir en juillet, nous n’aurons eu que trois jours d’essais et pas d’autre moment en piste en l’espace de sept mois, ce qui est incroyable à penser" a déclaré Russell.

"Quand la saison reprendra, les pilotes, ingénieurs et mécaniciens devront se remettre dans le rythme course après course. Et avoir un tel temps d’inactivité fera que nous serons rouillés, les gens feront des erreurs, les pilotes en feront, mais aussi les ingénieurs et mécaniciens, tout le monde."

"Il est très important que nous essayions de tirer profit de ces moments car je pense que pour ceux qui ne peuvent pas gagner des courses ou marquer des points, il y aura une grande opportunité d’obtenir un résultat au début de la saison, lorsque d’autres feront des erreurs".

Son nouvel équipier, Nicholas Latifi, partage cet avis : "On sous-estime souvent le fait que sur le plan opérationnel, il y a énormément de procédures qui doivent être effectuées parfaitement par les mécaniciens, les ingénieurs, le management, et que ce sera difficile en étant hors de ce rythme pendant si longtemps."

"Les essais hivernaux sont la plus grande opportunité pour tout le monde d’éliminer ces failles, et surtout pour nous, les pilotes" avoue un Latifi quelque peu inquiet.

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less