Formule 1

L’appel de Russell et Vettel pour vite bannir les vibreurs-saucisses en F1

Ils sont rejoints par Alonso

Recherche

Par Alexandre C.

10 novembre 2021 - 15:45
L’appel de Russell et Vettel pour (...)

Les vibreurs-saucisses sont dans le viseur des pilotes. George Russell et Sebastian Vettel, qui dirigent le GPDA, veulent en particulier tirer les leçons du dernier évènement aux États-Unis à Austin.

Abbie Eaton, pilote de W Series, et Christian Weir, pilote de F4, ont souffert de fractures à des endroits potentiellement critiques (une fracture du dos au final), après avoir heurté les vibreurs-saucisses, lors d’une course support. Sebastian Vettel et George Russell ont alors obtenu le retrait de ces vibreurs avant la course.

En FRECA à Monza il y a une dizaine de jours, l’accrochage entre David Vidales et Dino Beganovic a donné lieu à une envolée spectaculaire sur un de ces vibreurs (photos) à Monza.

Deux années plus tôt sur le même circuit, Alexander Peroni, en F3, était aussi parti en tonneau après avoir heurté un vibreur-saucisse, et s’en était sorti avec une vertèbre fracturée (vidéo ci-dessous).

« Nous avons eu deux blessures non-nécessaires » a ainsi lancé Sebastian Vettel.

« Je préfère avoir une conversation sans fin sur les limites de piste, et ainsi peut-être qu’une fois vous êtes heureux, peut-être qu’une autre fois, vous êtes malheureux - nous pouvons trouver des solutions à cela. Mais l’essentiel est de trouver une solution pour mettre fin aux fractures du dos, c’est-à-dire de supprimer ces vibreurs-saucisses. »

« Pour l’avenir, je pense que ce type de bordures doit disparaître et que nous devons trouver une solution différente, ce qui n’est pas impossible, selon moi. »

« Avec le recul, je pense que nous sommes tous à blâmer pour ne pas avoir vu le risque associé à ces bordures et ne pas l’avoir pris suffisamment au sérieux. »

Le collègue de Sebastian Vettel, George Russell, abonde dans le même sens.

« C’est quelque chose sur lequel la FIA et la F1 doivent vraiment se pencher, car nous avons assisté à un autre incident assez dangereux en Formule Régionale à Monza. »

« C’est une chose sur laquelle le GPDA insiste beaucoup auprès de la FIA pour qu’elle apporte des améliorations, car je ne sais pas quelles ont été les blessures exactes de ces pilotes, mais je crois que quelqu’un s’est fracturé le dos, et c’est inacceptable, à partir d’un si simple passage hors-piste. »

« Nous voulons vivre dans un monde parfait mais malheureusement cela n’existe pas. Les bordures sont placées là pour limiter les limites de la piste mais si cela se fait au prix de blessures, de blessures qui peuvent changer la vie, alors c’est inacceptable. Il doit y avoir de meilleures solutions. Pas même un meilleur compromis, juste une solution qui ne soit pas dangereuse. Mais ce n’est jamais facile. »

Sebastian Vettel et George Russell pourront enfin compter sur un soutien de poids dans leur croisade, avec Fernando Alonso qui veut aussi en finir avec cette solution dangereuse.

« Je ne pense pas que ce soit l’avenir parce que nous avons vu qu’ils ne fonctionnent pas de la bonne manière, donc ensemble nous devons trouver une meilleure solution pour ces bordures, ces limites. »

« L’herbe aide toujours - à Zandvoort nous n’avons pas eu ces problèmes, par exemple, mais nous devons travailler là-dessus. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less