Formule 1

L’ambassadeur de la Mongolie demande à la FIA d’agir contre Max Verstappen

"Je regrette l’utilisation d’un langage raciste et contraire à l’éthique"

Recherche

Par Olivier Ferret

1er novembre 2020 - 09:27
L’ambassadeur de la Mongolie demande (...)

L’utilisation par Max Verstappen d’un terme péjoratif concernant les Mongols a incité l’ambassadeur du pays à déposer une plainte officielle auprès de la FIA et de Red Bull.

La plainte concerne le langage utilisé par Verstappen lors de la deuxième séance d’essais libres au Portugal lorsqu’il est entré en collision avec le pilote de Racing Point, Lance Stroll. Les commentaires de Verstappen ont été diffusés en direct sur F1 TV, qui depuis 2018 diffuse intégralement les communications radio des pilotes.

En plus de diriger une série de jurons vers son rival et de le qualifier de "retardé", Verstappen a également qualifié Stroll de "Mongol", un terme discriminatoire utilisé comme une insulte contre les Mongols et les personnes atteintes du syndrome de Down (Trisomie 21).

Lundeg Purevsuren, ambassadeur de Mongolie et représentant permanent auprès des Nations Unies et de l’Organisation mondiale du commerce, a écrit au président de la FIA, Jean Todt - qui est également l’envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la sécurité routière - ainsi qu’aux PDG de Red Bull et son sponsor yiytr Aston Martin. Dans cette lettre, Purevsuren a attiré l’attention sur l’initiative "We Race As One" de la FIA, qui vise à promouvoir l’égalité.

"Je regrette l’utilisation d’un langage raciste et contraire à l’éthique par le pilote Red Bull Max Verstappen lors des essais libres du Grand Prix du Portugal du Championnat du Monde de Formule 1 le 23 octobre 2020," a écrit Purevsuren.

"Le sport est considéré comme un symbole d’unité dans le monde entier et je pense qu’il ne devrait y avoir aucune forme de discrimination raciale dans le sport. Je soutiens l’initiative ’We Race As One’ de la Formule 1 contre le racisme. Mais en raison de l’incident susmentionné, je doute que cette initiative corresponde à la réalité."

"Je suis convaincu qu’afin d’empêcher la récurrence d’un tel comportement contraire à l’éthique dans le sport, la Fédération internationale de l’automobile prendra des mesures contre le pilote de Red Bull, Max Verstappen, pour son comportement inacceptable consistant à utiliser à plusieurs reprises un langage raciste et désobligeant contre tout groupe ethnique."

Red Bull

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less