Formule 1

Kubica accuse Williams d’avoir modifié ses réglages contre son gré

18e, Russell a souffert de problèmes de freins

Recherche

Par A. Combralier

13 octobre 2019 - 10:36
Kubica accuse Williams d’avoir (...)

Ce dimanche matin, Robert Kubica s’est crashé en qualifications alors même qu’il n’avait pas encore entamé son tour rapide. Les mécaniciens ont pu réparer sa voiture à temps – une véritable performance – mais fort logiquement, le Polonais a été conduit à prendre le départ des stands.

Sans surprise, il aura manqué de rythme tout au long de la course, y compris par rapport à George Russell, et a fini à deux tours du vainqueur.

Devant la presse après l’arrivée, Robert Kubica a tout d’abord remercié son équipe pour avoir fait un « travail incroyable. »

« Ce n’est pas la première fois de l’année, et c’est vraiment formidable de voir ce qu’ils font avec ce que nous avons. »

« C’est une période difficile. Nous essayons tous de faire de notre mieux. C’est incroyable de voir que, dans une année si difficile, ils sont toujours capables de ne pas abandonner. »

Les louanges de Robert Kubica envers son équipe se sont arrêtées là : le Polonais a ensuite sous-entendu que Williams avait modifié sa voiture avant les qualifications, ce qui aurait conduit à son crash… Ambiance…

« Des décisions avaient été prises avant les qualifications, sans que je sois mis au courant, et je pense que ce n’est pas la bonne méthode. »

Quel genre de décisions ?

« Des décisions » répond laconiquement Robert Kubica…

« Malheureusement en qualifications, j’ai mal évalué mon tour, c’était un manque d’attention, à la sortie du dernier virage… Mais de toute façon le choses étaient un peu étranges avant que je monte dans la voiture, je n’ai vraiment pas aimé. J’espérais, après un week-end décevant à Sotchi, que nous ferions tous de notre mieux, c’est ce que nous avons fait vendredi, et en fait, vendredi, mon ressenti était assez bon. »

« Les conditions étaient différentes mais quelque chose est arrivé, qui m’a donné beaucoup de confiance vendredi. Nous étions tombés d’accord sur quelque chose. Et puis le dimanche matin, les choses avaient changé pour je ne sais quelle raison. Je pense que ce n’était pas une décision prise par les gens qui sont là, donc je ne veux pas trop rentrer dans les détails. Après la Russie, un week-end décevant, quand vous avez un pilote qui dit, pour la première fois, que je [sic] peux vraiment conduire, pour de bon, la voiture sur les longs relais… que je peux commencer à explorer enfin la voiture… C’est ce que recherche chaque équipe. Mais je ne sais pour quelle raison… »

Robert Kubica a arrêté là ses interrogations qui ne manqueront pas d’interloquer dans le garage Williams, et qui en disent long sur l’ambiance à Grove.

Sans faire de vagues de son côté, George Russell a lui ramené sa FW42 à l’arrivée, en devançant une fois de plus son coéquipier malgré des problèmes de freins. Mais évidemment, le top 10 était loin.

« Les qualifications furent incroyablement délicates pour être honnête, surtout dans les Esses. C’était très imprévisible, et très piégeux sur mon tour, mais j’ai tout donné et je pense que dans l’ensemble, nous avons surperformé, donc j’en étais heureux. »

« C’était une course incroyablement délicate pour nous. Nous avons eu quelques problèmes de freins tout le long, ce qui a rendu la course plus difficile. C’était vraiment l’une des courses les plus difficiles de l’année. J’ai des sentiments mitigés, mais je peux être satisfait, je sens que j’ai fait le boulot. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less