Formule 1

Kubica a de bons souvenirs à Monaco mais s’attend à des difficultés

Il ne sait pas ce qu’y fera la Williams

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mai 2019 - 19:03
Kubica a de bons souvenirs à Monaco (...)

Robert Kubica a été, comme tout le paddock de la Formule 1, attristé d’apprendre le décès de Niki Lauda. A la veille des premiers essais libres, il rend hommage à l’Autrichien, qui sera certainement au centre de toutes les mémoires ce week-end.

"C’est une nouvelle choquante" avoue le Polonais. "Il a écrit une grande partie de l’histoire de ce sport, pas seulement comme pilote mais comme personne. Je n’ai jamais eu l’opportunité de travailler avec lui mais il était définitivement un grand pilote et il nous manquera à tous. J’avais espoir de le rencontrer dans le paddock mais malheureusement ça n’arrivera pas. Cela fait malheureusement partie de la vie."

Malgré les difficultés de Williams cette saison, il est heureux d’arriver à Monaco, sur un circuit très particulier : "Monaco a toujours requis une approche spéciale… Je reviens après une grande pause et dans mes souvenirs, cette piste était étroite mais avec les F1 actuelles ce sera encore plus étroit que dans le passé car les voitures sont plus grandes et plus larges."

"En me projetant, ce sera un sentiment spécial de rouler dans ces rues et d’y piloter une voiture de F1. Mais on sait que notre voiture a des difficultés et normalement ici, quand vous êtes en difficulté, vous luttez encore plus. Mais il y a toujours quelque chose à en tirer, cette piste est différente ; c’est unique, donc on espère que notre voiture ira mieux."

Il a déjà brillé à Monaco par le passé et se souvient même de ses bons moments de carrière avant la F1, bien qu’il se souvienne avec émotion de ses deux podiums en Principauté en F1 : "Monaco a toujours été plutôt bien pour moi plus jeune, donc oui, j’y ai de bons souvenirs. En fait je crois que la première fois que je suis venu piloter ici c’était en 1998, en kart, et c’était probablement un de mes meilleurs souvenirs."

"Mais évidemment, finir sur le podium dans une monoplace de F1 en Grand Prix m’a aussi marqué. Je dirais ces deux-là, mais en même temps, le rallye est aussi spécial, mais on ne devrait pas parler de rallye ici je pense. Il y a plus de fans de F1 et de journalistes F1 que de rallye."

Il ne sait pas trop à quoi s’attendre de sa monoplace ce week-end : "J’attends une expérience unique. Ce ne sera pas facile mais ce n’est jamais facile quand vous essayez de piloter à la limite. Comme tout le monde l’a dit, plus vous avez de grip, plus vous allez vite. Mais ça rend aussi les choses simples dans un sens. Mais c’est tout de même un circuit plein de défis."

Il a aussi eu un mot sur les volontaires ayant travaillé autour du Grand Prix : "Je pense qu’on ne se rend pas compte du nombre de personnes qu’il faut pour organiser ces événements, dans tous ses aspects, pas seulement sur le circuit mais aussi en dehors, pour aider. Nous avons besoin de ces personnes et je voudrais les remercier. Ce sont des passionnés et nous avons plus besoin de ces personnes que de quiconque d’autre."

Williams F1

expand_less