Formule 1

Interview - Guanyu Zhou, pilote de développement de Renault F1

Gros plan sur le pilote chinois avant Shanghai

Recherche

Par Olivier Ferret

10 avril 2019 - 17:15
Interview - Guanyu Zhou, pilote de (...)

Pilote de développement Renault F1 et membre de la Renault Sport Academy, Guanyu Zhou a réalisé un brillant début de saison en Formule 2. Dixième et auteur du meilleur tour en course le samedi à Bahreïn, il a ensuite livré une superbe prestation en se classant quatrième le dimanche.

Avant d’aborder la prochaine échéance, le pilote chinois retrouve Shanghai et l’écurie de F1 dès cette semaine pour faire le spectacle devant ses compatriotes.

Avez-vous hâte d’être au Grand Prix de Chine 2019, le millième de l’histoire de la F1 ?

Je suis vraiment impatient de revenir dans ma ville natale avec l’équipe. Ce sera un événement spécial, car il s’agit du millième Grand Prix de Formule 1 de l’histoire. Chaque année, de plus en plus de gens découvrent la F1 et elle prend de plus en plus d’ampleur en Chine. Chaque année, ce Grand Prix offre de superbes courses et j’espère que 2019 sera du même calibre.

Que ferez-vous à Shanghai ?

Je participerai à plusieurs activités, la plus excitante étant bien sûr de piloter la F1 E20 de 2012 à moteur Renault. Je ferai deux démonstrations, l’une dans le quartier de Xintiandi à Shanghai, l’autre sur le circuit international de Shanghai pour chauffer la foule avant la course.

Cela va être génial de piloter au cœur de ma ville natale, Shanghai. Ce sera un peu surréaliste de voir un endroit si animé être bloqué le temps de ma démonstration avec une F1 ! Celle sur le circuit avant le départ sera tout aussi spéciale. J’étais présent lorsque Renault a remporté son premier titre mondial en 2005. C’est donc incroyable de prendre le volant d’une Renault dans le cadre des célébrations du millième Grand Prix de F1.

Comment se sont passés vos premiers mois avec Renault ?

Ma relation avec Renault est partie sur d’excellentes bases. J’ai adoré chaque instant. Nous avons commencé par un stage d’entraînement à Doha avec les autres pilotes de la Renault Sport Academy. C’était l’idéal pour entamer mon programme de préparation cet hiver. Il a ensuite fallu préparer ma saison en F2 lors des essais hivernaux avant Bahreïn, où j’ai pu suivre le Grand Prix depuis le garage de l’équipe. C’était une nouvelle expérience incroyable pour observer toute l’effervescence de la F1.

Comment jugez-vous votre premier meeting en Formule 2 ?

À Bahreïn, nous avons montré que nous pouvions connaître une bonne saison. Je suis content de la manière dont le week-end s’est déroulé et j’ai beaucoup appris, de la gestion des pneus en course à l’importance de réussir les qualifications. Il reste beaucoup de travail, mais je suis ravi d’avoir pris de gros points dès le premier rendez-vous. La prochaine manche aura lieu à Bakou, un autre circuit que je m’apprête à découvrir !

Renault F1

expand_less