Formule 1

Horner fustige la FIA : Un ’commissaire voyou’ a donné une pénalité à Verstappen

La FIA doit avoir "un meilleur contrôle de ses commissaires"

Recherche

Par Olivier Ferret

21 novembre 2021 - 14:41
Horner fustige la FIA : Un ’commissaire

Red Bull a blâmé un "commissaire voyou" alors que Max Verstappen a reçu une pénalité de cinq places sur la grille pour le premier Grand Prix du Qatar de Formule 1.

Christian Horner a aussi exigé que la FIA ait "un meilleur contrôle de ses commissaires".

Verstappen a amélioré son dernier tour en Q3 pour se qualifier deuxième, mais a passé des doubles drapeaux jaunes qui étaient sortis pour l’AlphaTauri de Pierre Gasly.

Les commissaires sportifs se sont rencontrés quatre heures avant le début du Grand Prix ce dimanche pour discuter de l’incident avec Verstappen et son équipe.

Bien que Red Bull ait affirmé qu’il n’y avait pas de panneau lumineux ni de drapeau jaune sur son tableau de bord, les commissaires ont noté que Verstappen avait ignoré les drapeaux jaunes physiques qui obligent les pilotes à réagir.

Par conséquent, les commissaires ont déclaré qu’ils n’avaient pas d’autre choix que d’attribuer la pénalité habituelle de cinq places pour avoir ignoré cela, envoyant Verstappen à la septième place sur la grille.

La décision a été annoncée 90 minutes avant le début de la course et a immédiatement provoqué la fureur de Christian Horner.

"J’ai du mal à le comprendre. Le directeur de course [Michael Masi] a effectivement dit ’allez-y, c’est sûr, c’est clair’. Max était au début du tour, dans le premier secteur, il avait du temps pour y arriver. Sinon, nous l’aurions informé. Malheureusement, il y a eu un drapeau jaune, il ne l’a tout simplement pas vu, il a même vu un feu vert sur le côté droit [dans la voie des stands]."

"Je pense que c’est juste un commissaire voyou qui a brandi un drapeau, il n’a pas été mandaté par la FIA, ils doivent avoir le contrôle de leurs commissaires, c’est aussi simple que ça, parce que c’est un coup crucial dans ce championnat du monde pour nous."

"Maintenant, il commence 7e sur une piste sur laquelle vous ne pouvez pas dépasser. C’est énorme."

Horner a admis qu’il n’y avait "aucun intérêt" à faire appel de la décision avec si peu de temps avant le début du Grand Prix, et a exprimé sa frustration que Sainz n’ait pas été pénalisé pour ne pas avoir ralenti lors des drapeaux jaunes comme Verstappen et la Mercedes de Valtteri Bottas.

"Ce que je ne comprends vraiment pas, c’est que Carlos Sainz a fait exactement la même chose. Il ne l’a pas vu, est passé à fond, avec son DRS ouvert, il a levé environ 10 mètres avant la ligne et c’est OK."

Horner conclut de manière brutale pour Michael Masi : "Il doit y avoir des décisions d’adultes prises par des adultes. Le directeur de course devrait avoir le contrôle du circuit".

FIA

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less