Hamilton après son voyage en Afrique : ‘Je ne suis plus le même’

Il se confie aussi sur Abu Dhabi 2021

Recherche

Par Alexandre C.

19 août 2022 - 07:01
Hamilton après son voyage en Afrique (...)

Après s’être ouvert, pour Vanity Fair, sur le psychodrame d’Abu Dhabi 2021 (voir notre article), Lewis Hamilton s’est de nouveau confié sur ce Grand Prix si controversé, cette fois-ci dans une interview pour Viaplay.

« C’était vraiment rude » commence par commenter le pilote Mercedes sur le sujet.

Comment a-t-il pu surmonter cette immense déception sportive ?

« Mon hiver a été marqué par une grande réflexion sur moi-même... J’étais entouré par ma famille, c’était la plus belle chose. Ma famille a vraiment, vraiment bien réagi et tous sont venus autour de moi. Je n’étais pas sur mon téléphone, je n’étais pas sur les réseaux sociaux... Je jouais juste avec les enfants, en construisant des bonhommes de neige. On jouait dans l’eau, on jouait dans les vagues. »

Lewis Hamilton a-t-il vraiment pensé à la retraite, après un tel camouflet (la FIA ayant par la suite reconnu une erreur humaine de la direction de course) ?

« J’ai continué à m’entraîner, parce que c’était plutôt sain pour mon état d’esprit, et j’ai beaucoup réfléchi, du genre : ‘Qu’est-ce que je veux faire ensuite ? Comment je veux prendre ça ?’ Ensuite, j’ai transformé le négatif en positif et je me suis dit : "OK, je vais revenir et me battre", et puis je n’ai pas eu la possibilité de me battre et de retrouver ce pour quoi je me suis battu l’année dernière. »

En effet une deuxième déception, moins ponctuelle mais tout aussi problématique, est arrivée en ce début d’année 2022 : la Mercedes F1 n’est pas aussi compétitive que prévu. Loin de là.

Comment Lewis a-t-il fait pour encaisser ce deuxième coup au moral ?

« Ça n’a pas été parfait. Je n’ai certainement pas été parfait en coulisses. Je dirais que ça a été une vraie lutte, en particulier à la fin de l’année dernière, donc je suis passé par un un vrai processus de croissance, de progression, un peu bizarre. »

« J’ai essayé beaucoup de choses avec la voiture, des expérimentations, et ça nous a souvent pris de court. J’ai eu du mal à me sentir à l’aise dans la voiture cette année. »

« Et finalement ce n’est plus le cas ... Je suis plus dans une position de leader avec la voiture maintenant, c’est moi qui la dirige, plutôt qu’elle. C’est une bonne chose. »

« Il y a aussi des gens dans notre équipe qui sont ici depuis de nombreuses années, même avant notre succès, et puis il y a des gens qui sont nouveaux dans l’équipe, qui n’ont connu dans l’écurie que les victoires, donc c’est une nouvelle expérience pour eux aussi. Pour tout le monde, c’est une bonne expérience à vivre. L’adversité ne fait que vous rendre plus fort. Ce sont les échecs, je pense, qui nous rendent vraiment forts. »

Un voyage initiatique en Afrique

On comprend ainsi l’importance de se ressourcer, de faire le point pour Lewis après tant de soubresauts.

Son récent voyage dans plusieurs pays d’Afrique (Namibie, Rwanda, Kenya et Tanzanie) l’a aussi changé selon ses propres dires.

« Je ne suis plus le même homme qu’avant. »

« Ces deux dernières semaines ont été parmi les meilleurs jours de toute ma vie. Je ne suis plus le même homme qu’avant ce voyage, toute la beauté, l’amour et la tranquillité que j’ai vécus m’ont complètement transformé. Aucune photo ne pourrait capturer ce que je ressens maintenant et ce que j’essaie de dire. »

« Sachez simplement que là où les mots manquent, les émotions sont profondes. Je me suis connecté à mes racines et à mon histoire et je sens mes ancêtres avec moi, plus fort que jamais. Merci à la Namibie, au Rwanda, au Kenya et à la Tanzanie. »

« Merci aux gens d’ici, à la nature et à la faune. Nous avons été accueillis dans chaque endroit magnifique que nous avons visité. Nous avons été traités comme une famille. À mes frères qui se sont joints à moi pour ce voyage, merci. Je sais que nous en parlerons toujours. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos