Formule 1

Haas F1 n’avait aucun pari ’complètement fou’ à tester en Turquie

Steiner explique que son équipe n’avait rien à gagner

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 novembre 2020 - 12:01
Haas F1 n’avait aucun pari ’complètement

En Hongrie, Haas F1 avait osé rappeler ses pilotes aux stands pour chausser des pneus slicks avant le départ, une décision qui s’était avérée payante grâce à une stratégie osée qui avait payé pendant le début de course, et avec un point en fin de course.

En Turquie en revanche, l’équipe a conservé une stratégie conforme, mais son directeur Günther Steiner explique qu’il était impossible pour ses pilotes, Kevin Magnussen et Romain Grosjean, de rouler en slicks dans ces conditions.

"Non, nous ne voulions pas faire ça" a déclaré Steiner. "C’était trop risqué car je ne suis pas sûr que ça aurait fonctionné. Peut-être dans les dix derniers tours, mais nous ne l’avons pas envisagé."

Avec Magnussen dernier et Grosjean hors course, Haas F1 avait peu à perdre... mais rien à gagner, comme le note Steiner : "Nous devions aussi voir ce que faisaient nos rivaux. Nous avions fait assez de choses de travers en course, nous ne voulons pas en faire une de plus. Kevin courait, comme tout le monde, en intermédiaires."

"Je pense que c’était le pari le plus sûr, plutôt que faire quelque chose de complètement fou et finalement sortir de la piste avec deux tours de retard et détruire la voiture. Cela ne valait pas le coup et il ne pouvait pas remonter. Nous n’aurions pas pu aller assez vite en slicks pour qu’il reprenne deux tours."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less