Giovinazzi va-t-il remplacer Schumacher chez Haas F1 ?

La rumeur envoyant l’Allemand chez Alpine prend de l’ampleur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 août 2022 - 12:19
Giovinazzi va-t-il remplacer Schumacher

Le jeu de chaises musicales de la F1 pour 2023 continue de se mettre en place. Alors que l’affaire autour d’Oscar Piastri est en attente des démêlés judiciaires entre le pilote et Alpine, d’autres pièces semblent se mettre en place.

Les rumeurs autour d’une arrivée de Mick Schumacher chez Alpine F1 se sont multipliées ces dernières semaines, et la décision de Haas F1 de placer Antonio Giovinazzi en EL1 à Monza et Austin, plus tard dans la saison, a fait prendre de l’ampleur à ces bruits de paddock.

Günther Steiner, le directeur de Haas F1, a assuré que Ferrari en avait fait la demande pour donner du temps de roulage à son troisième pilote, mais on ne peut s’empêcher de penser que l’équipe américaine commence déjà à prospecter pour trouver un remplaçant à Schumacher.

Timo Glock n’exclut pas que Schumacher quitte Haas, et il pense que les récents résultats de son jeune compatriote lui vaudront bientôt d’assurer son avenir en Formule 1.

"Il a vraiment fait de très bonnes courses lors des week-ends avant la pause estivale" note Glock auprès de Sky Deutschland. "Vous pouvez voir une progression maintenant, et tant que ce développement est là, c’est très positif."

"C’est pourquoi je suis convaincu que nous reverrons Mick en Formule 1 en 2023. Nous devrons attendre de voir où cela sera, et je suis moi-même curieux."

Schumacher et Haas F1, divorce consommé ?

Glock s’interroge de la nécessité de Haas de remplacer Schumacher par un pilote qui apporterait du budget, bien que Gene Haas ait dit en début d’année que le départ d’Uralkali n’était pas un facteur d’inquiétude pour son équipe.

"La question est de savoir si Haas est intéressé par une prolongation de contrat avec Mick ou s’il a besoin d’un pilote qui apporte de l’argent avec lui. Rappelez-vous, Haas a perdu un financier solide en Nikita Mazepin, donc la question de la situation financière là-bas est un point d’interrogation. Cela pourrait être critique pour l’avenir de Mick."

Schumacher a commencé à suivre Laurent Rossi, le PDG d’Alpine, sur les réseaux sociaux. Cela a évidemment nourri les rumeurs d’une signature qui serait déjà actée, mais Glock ne voit pas en cela un signe évident de contacts entre le pilote allemand et l’équipe française.

"Je ne voudrais pas trop lire dans cela. Peut-être que c’est une petite indication qu’ils ont des conversations. Je ne vois pas de date à laquelle il faut prendre une décision, cela dépend simplement de la durée des négociations. S’il négocie et qu’ils sont d’accord, cela peut arriver rapidement."

Glock se veut rassurant au sujet de Schumacher, et notamment de sa résilience : "L’incertitude peut bien sûr affecter un pilote, mais cela montre aussi à quel point un pilote est fort mentalement. Ce que nous avons vu dernièrement, c’est que Mick ne s’est pas laissé décourager. Même si les points n’étaient pas là au début, il a attendu sa chance."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos