Formule 1

Fittipaldi a conscience que son retour d’expérience sera ‘crucial’ à Barcelone

Il aura la possibilité de rouler lors de deux demi-journées

Recherche

Par A. Combralier

16 février 2019 - 17:31
Fittipaldi a conscience que son (...)

Haas a conservé le même duo de pilotes titulaires pour 2019, mais a accueilli un pilote de développement pour son simulateur en la personne de Pietro Fittipaldi.

Le fils d’Emerson prendra la piste lors de deux demi-journées aux essais de Barcelone, afin de vérifier la corrélation du simulateur sur l’expérience en piste réelle.

« Depuis janvier, je travaille dans le simulateur en Italie, à Maranello, avec Romain Grosjean et Kevin Magnussen » précise Pietro Fittipaldi. « Nous travaillons sur le plan pour la saison 2019, surtout sur les nouvelles règles aérodynamiques dans le simulateur. Mon intersaison fut définitivement courte ! »

Le simulateur utilisé par Haas sera le véritable bureau de Pietro Fittipaldi cette année…

« Le simulateur est un outil important de nos jours pour toutes les écuries » rappelle-t-il. « Avec les restrictions de roulage en essais, vous ne pouvez plus avoir, comme auparavant, une équipe de test et rouler énormément en essais privés. Nous sommes vraiment contraints aujourd’hui, donc l’investissement est redirigé vers le travail en simulateur. Les simulateurs sont aujourd’hui très bons, très similaires à une voiture réelle. »

« Les ingénieurs m’envoient un plan de travail avant la séance, donc je peux me préparer pour la piste que nous utiliserons dans le simulateur. S’ils veulent tester quelque chose de nouveau sur le plan aérodynamique, ou mécanique, ils le testeront d’abord dans le simulateur, avant de l’essayer sur la piste. Ils verront à quel point les nouvelles pièces ont une corrélation pertinente sur la piste, et les données produites. »

Il est rare que les écuries fassent rouler des pilotes de simulateur à Barcelone : les deux demi-journées de Pietro Fittipaldi montrent ainsi à quel point Haas attache de l’importance à ses outils informatiques.

« J’ai vraiment hâte de tester la voiture. J’ai pu tester la voiture 2018 à la fin de la saison dernière, et maintenant, je vais essayer la voiture 2019 aux essais de pré-saison. La priorité, pour le test, sera d’assister l’équipe afin de développer la voiture autant que possible avant Melbourne. Je suis sûr qu’il y aura plein de choses à tester. Nous voudrons voir à quel point la voiture sera fiable. Je suis sûr que nous aurons pour objectif de faire beaucoup de kilomètres. Le but, au bout du compte, comme pilote, est d’aller aussi vite que possible, mais il faut aussi donner à l’équipe un vrai bon retour d’expérience ; c’est crucial pour le développement de la voiture avant Melbourne. »

« C’est vraiment bien de travailler avec Romain Grosjean et Kevin Magnussen. Ce sont deux gars formidables et nous nous entendons bien ensemble. C’est bon pour l’ambiance au sein de l’équipe. Ce sont des pilotes expérimentés, donc j’ai pu apprendre pas mal de choses d’eux, pour me nourrir de leur expérience. C’est vraiment important pour moi. »

Haas F1

expand_less