Formule 1

Ferrari se focalisera moins sur le samedi que sur le dimanche à Austin

La pole ne suffit plus, Binotto veut surtout gagner

Recherche

Par A. Combralier

29 octobre 2019 - 17:31
Ferrari se focalisera moins sur le (...)

L’an dernier, à Austin, Kimi Räikkönen remporta une victoire pleine de panache pour la Scuderia Ferrari, sa dernière avec l’équipe. Ferrari peut-elle récidiver cette année, cette fois-ci par l’entremise de Charles Leclerc ou de Sebastian Vettel ?

Auteur de la pole à Mexico (après la pénalité infligée à Max Verstappen), Charles Leclerc n’arrive toujours pas à concrétiser le dimanche. Il attend donc beaucoup de ce rendez-vous texan.

« J’aime beaucoup me rendre aux États-Unis et la ville d’Austin est incroyable. Il s’agit d’un endroit idéal et l’ambiance qui règne autour de l’événement est particulière, différente de ce que nous avons habituellement. Le circuit en lui-même est également assez unique. Inspiré par certaines des pistes les plus emblématiques du monde, il nous offre à nous, les pilotes, un défi de taille. »

« Avec une longue ligne droite et de nombreux types de virages, vous devez vous assurer de trouver le bon équilibre pour la voiture. C’est également l’une des rares pistes à tourner dans le sens anti-horaire, de sorte que tout devient un peu plus difficile pour nous dans le cockpit avec les forces G. »

De son côté, Sebastian Vettel espère confirmer son regain de forme sur le COTA, un circuit qu’il apprécie aussi beaucoup, mais qu’il redoute de même, notamment pour les défis qu’il propose sur le plan de la gestion pneumatique.

« Le Grand Prix des États-Unis se déroule dans un cadre très différent de Mexico, un circuit qui se situait à haute altitude. Le COTA est une piste excitante, avec une grande variété de vitesses de passage en virage, et beaucoup de changements de direction. La piste est assez bosselée, surtout dans les grandes zones de freinage. Donc il est facile d’y bloquer les pneus. Les choix stratégiques sont assez ouverts, faire un ou deux arrêts semble possible. »

« C’est un circuit délicat, notamment pour mettre les pneus dans leur bonne fenêtre de fonctionnement. Donc le roulage de vendredi sera important pour comprendre les pneus et se préparer pour la course. »

« L’an dernier, le Grand Prix fut difficile pour tout le monde, car personne n’avait pu récolter des données utiles, en raison de la météo difficile de vendredi. La météo pour ce week-end prévoit du sec, mais aussi des températures froides. »

« Ce devrait être un bon circuit pour nous mais, comme nous l’avons vu l’an dernier, nous ne pouvons rien prendre pour acquis, car la concurrence sera aussi forte. »

Mattia Binotto, le directeur d’écurie, confirme l’optimisme qui règne à Maranello ; la SF90 est désormais capable de se battre pour la victoire sur tous les circuits.

« Nous avons commencé les six dernières courses de la pole, mais nous n’avons obtenu que trois victoires. Nous voulons certainement faire mieux que cela. Nous sommes encouragés par le fait que nous ayons, désormais, un package qui nous permet de lutter pour la victoire sur la plupart des pistes. C’est un progrès significatif par rapport au début d’année. Et tout le mérite doit en revenir aux gars de Maranello et sur la piste, qui ont travaillé si dur pour que nous revenions à la position qui était la nôtre en début de saison [après les essais de Barcelone]. »

« Nous devons utiliser les trois dernières courses de la saison pour nous développer davantage, en tant que groupe, et pour opérer de la manière la plus efficace possible pour nous préparer pour l’an prochain. Les écarts sont très faibles à l’avant, et chaque détail compte si nous voulons gagner plus souvent. »

« Austin, je l’espère, nous donnera une bonne opportunité pour ce faire. C’est une piste très difficile, avec des enchaînements de virages très différents. Bien sûr, tout le monde voudra regarder ce qui arrivera avec les pneus, après la longévité surprenante des durs à Mexico. Nous le savons, toute piste peut générer ses propres surprises, et notre but est de réagir à n’importe quelle situation qui pourrait se produire. »

« Enfin, il est toujours spécial de courir aux États-Unis, un pays qui une immense histoire dans le sport auto. Nous avons gagné ici l’an dernier, et la motivation de l’équipe sera grande pour essayer de ramener un très bon résultat. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less