Formule 1

Des F1 ‘sales’ à piloter en 2021 ? Brawn discrédite le jugement ‘prématuré’ de Green

Une réponse franche et nette

Recherche

Par A. Combralier

13 décembre 2019 - 17:28
Des F1 ‘sales’ à piloter en 2021 ? (...)

Après avoir lu en détail le règlement aérodynamique pour 2021, Andrew Green, le directeur technique de Racing Point, avait détecté des « problèmes fondamentaux » au niveau des perturbations liées à l’air sale ; et l’aérodynamicien avait également estimé que le pilotage de ces F1 serait instable et « sale » pour certains pilotes.

Directement visé par ces appréciations, Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a ainsi répondu point par point à Green lors d’un entretien avec RaceFans. Il évoque notamment l’argument du passage des pneus 13 pouces aux 18 pouces pour réfuter les allégations du directeur technique de Racing Point.

« La connaissance des équipes et la complexité de ces voitures, aujourd’hui, sont extrêmement raffinées et poussées au sein des écuries. Il n’y a pas si longtemps par exemple, il n’existait pas un modèle de test convenable de pneus pour examiner quel impact aérodynamique avaient les pneus – parce que le pneu avant a une influence extraordinaire sur le fonctionnement de l’aérodynamique. »

« Nous sommes passés aux 18 pouces en partie pour résoudre ce problème : parce que les pneus bougent de manière vraiment extrême quand ils sont des pneus 13 pouces. Vous pouvez imaginer qu’en virage, le pneu devient très dynamique, il se tort de manière folle quand il entre en contact avec le bitume. »

« Je serais impressionné si Andrew Green avait déjà un modèle de pneus 18 pouces qui lui dit exactement ce que les pneus feront en virages. Nous avons un tel modèle. Je ne pense pas qu’il en ait. »

« Mais avec le recul, ce raffinement [dans les analyses techniques et aérodynamiques] n’existe que depuis quelques années. Il y 10 ans, nous n’avions pas cette connaissance, ces simulations. Nous ne savions pas ce qu’il se passait. Et je ne pense pas que les voitures d’il y a 10 ans étaient sales à conduire. Nous étions un peu moins raffinés qu’aujourd’hui. Donc c’est un peu prématuré de dire cela [ce que dit Green]. »

Après la défense, vient l’attaque : Ross Brawn accuse Racing Point de ne pas s’être assez impliqué dans l’évaluation des Pirelli 2021 (18 pouces) et dans la définition du règlement 2021, et ainsi de faire de mauvaises appréciations à partir de là.

« Quand nous avons commencé à travailler sur le programme aérodynamique, Force India/Racing Point a déclaré qu’ils ne seraient pas capables de soutenir le programme 2021 ou de contribuer, de quelque manière que ce soit, à ce programme, en raison de leurs ressources. »

« Donc de toutes les équipes, c’est elle probablement qui a fourni la quantité de travail la plus faible sur ce programme. »

« C’est un peu malheureux par conséquent d’avoir une déclaration aussi critique à ce stade, car je pense qu’elle est prématurée, qu’elle ne se base pas sur le moindre fait – sur des opinions peut-être. Une fois qu’il se sera plongé dans le design de sa voiture, il examinera avec plus de calme les anomalies qu’il aura pu imaginer. »

FOM (Liberty Media)

Racing Point F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less