Formule 1

Des F1 légèrement moins rapides mais plus sexy en 2021

Et surtout, beaucoup moins perturbées aérodynamiquement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 octobre 2019 - 18:14
Des F1 légèrement moins rapides mais (...)

La Formule 1 a présenté aujourd’hui son nouveau règlement, qui entrera en vigueur lors de la saison 2021, et qui tournera autour de nouvelles monoplaces plus agressives, et simplifiées sur le plan du design.

En 2017, la F1 avait décidé de faire sa révolution pour revenir à un design plus agressif, en élargissant les monoplaces et les pneus, afin de donner plus de statures. Malheureusement, cette réglementation avait fait naître des éléments aérodynamiques très complexes.

Les ailerons avant ont été largement simplifiés cette année, mais les déflecteurs sur le côté des monoplaces sont de plus en plus complexes, ce qui sera abandonné totalement en 2021, afin d’offrir un look plus fluide aux voitures, qui n’arboreront d’ailleurs plus de déflecteurs sous les pontons.

En effet, l’avant des pontons marquera le début des couloirs de passage de l’air qui seront sous la voiture et provoqueront l’effet de sol. L’architecture globale des monoplaces restera la même, mais les ailerons seront notamment changés : l’aileron avant adoptera une forme d’aile d’avion, tandis que l’aileron arrière formera un trapèze encore plus incliné.

Une compétition plus serrée et des voitures rapides

Mais l’apparence ne fait pas tout, et ce design épuré aura de grands effets bénéfiques sur les perturbations aérodynamiques provoquées par les voitures, lorsqu’elles se suivront.

Le fait d’aller chercher de l’appui aérodynamique via le fond plat, couplé à la simplicité aéro des monoplaces, permettra de ne perdre que 5 à 10% d’appui lorsqu’une voiture en suivra une autre.

Là où les voitures perdent aujourd’hui jusqu’à 50% d’appui en suivant une autre voiture à une longueur d’écart, elles n’en perdront que 15% lorsqu’elles seront collées dans la boîte de vitesses de celle qu’elles suivront. A trois longueurs de la voiture précédente, la perte sera contenue à 5%.

Pour autant, l’appui perdu par les voitures ne sera pas très coûteux en termes de temps au tour, puisque Ross Brawn a estimé que le rythme au tour des monoplaces 2021 serait environ 3 à 3,5 secondes supérieur à celui des monoplaces actuelles. Cela veut dire qu’au début de l’exploitation de ces nouvelles règles, on reviendrait au niveau de performances des monoplaces de 2016.

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less