Dans le viseur de la FIA, Magnussen se défend et propose ses idées à la F1

Rendre sa position plutôt qu’un drive-through ?

Par Alexandre C.

16 mai 2024 - 16:54
Dans le viseur de la FIA, Magnussen se

Kevin Magnussen a défrayé la chronique à Miami, en sprint comme en course : le pilote Haas F1, pour protéger son coéquipier Nico Hülkenberg (même si celui-ci dit le contraire), a gêné en piste plusieurs voitures.

Son comportement a été jugé anti-sportif. En plus des pénalités de 10 secondes, Kevin Magnussen en est désormais à 10 points de pénalité sur 12 sur son permis. Il est donc tout proche d’une course de suspension, ce qui serait une première depuis Romain Grosjean en 2012.

Le Danois devra donc prendre garde en piste, à Imola ce week-end, et durant le reste de l’année.

« La prochaine fois, ce sera une suspension, donc je devrai faire attention » confirme aujourd’hui le pilote Haas F1, qui adaptera donc bien son pilotage.

Mais Kevin Magnussen se défend : après tout, il n’a fait que jouer le jeu de l’équipe. Et il assume totalement.

« Je ne sais pas. Ces situations où j’ai dû soutenir mon coéquipier ont porté leurs fruits. Cela nous a été très utile. »

La FIA, comme nous vous le relations, envisage de changer son approche sur les pénalités face à la jurisprudence Kevin Magnussen. Un drive-through pourrait être appliqué à un pilote récalcitrant... mais pas de manière automatique et seulement en cas de récidive (et encore, la libre interprétation sera donnée aux commissaires).

Kevin Magnussen aimerait-il aussi que le règlement évolue en ce sens ?

« Je n’aime pas la façon dont les règles sont appliquées, j’aimerais que ce ne soit pas possible du tout. Mais puisque les règles sont telles qu’elles sont. Je n’ai pas fait les règles, je pense qu’il y a des choses à voir là-dedans. »

« La meilleure chose à faire serait que la FIA nous dise de rendre des positions, et que les conséquences de ne pas le faire soient sévères, vraiment sévères, afin de s’assurer que ce soit bien fait. »

« Il faut pouvoir laisser un peu de marge avant de dépasser la limite, et nous dire de rendre la position potentiellement. Alors que maintenant, s’ils jugent que c’est un avantage injuste, ils pourraient mettre un « drive-through », je pense que ce n’est pas bon. J’ai couru en IndyCar, et j’aime la façon dont ils courent là-bas, les règles sont très claires et très simples. »

« Les courses doivent être excellentes entre les 20 meilleurs pilotes du monde. Je pense que cela fait aussi partie du fait que les pilotes de Formule 1 sont rapides, mais aussi très bons en course. Il faut mettre cela en valeur. Cela doit faire partie de la compétition. »

Mettre du gravier et de l’herbe, pour empêcher tout dépassement hors-piste, serait aussi une piste...

« J’aime les tracés difficiles, je les préfère. Ces pistes qui ont de l’herbe ou du gravier à l’extérieur, vous mettez cette limite naturelle et cela s’arrange tout seul. J’ai l’impression que c’est aussi un problème en F1 en général. »

La FIA doit-elle augmenter le nombre de points sur le permis ?

Kevin Magnussen sera en danger pour tout le reste de l’année, puisque tout point de pénalité obtenu sur le permis expire une année après.

Or avec un calendrier à rallonge (24 Grands Prix aujourd’hui), cela rend une suspension plus probable qu’avec 20 courses au compteur.

Kevin Magnussen appelle donc la FIA à tenir compte de cette évolution.

« Le fait que je risque une suspension de course pour avoir roulé en dehors de quelques trajectoires blanches sur un morceau d’asphalte… je ne sais pas si je trouve cela juste. »

« Mais c’est ainsi que sont les règles. Je l’accepte donc. Mais je pense qu’il y a de la place pour une amélioration, pas seulement en termes de points sur le permis. »

« Il y a plus de courses aujourd’hui qu’il n’y en avait lors de l’introduction du système. J’ai l’impression que l’on peut se retrouver avec une suspension de course pour une chose très mineure. Voilà ce que je pense. »

Haas F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos