Pilotage anti-sportif de Magnussen : Hulkenberg ’ne comprend pas’ la polémique

Pas de drive-through automatique en vue ?

Par Alexandre C.

16 mai 2024 - 15:29
Pilotage anti-sportif de Magnussen (...)

Le pilotage jugé anti-sportif de Kevin Magnussen à Miami continue de faire réagir dans le paddock.

En Floride, le Danois a tout fait pour protéger son coéquipier Nico Hülkenberg. Tout, c’est-à-dire tasser et bloquer les voitures qui le poursuivaient.

En plus des pénalités de temps, Kevin Magnussen est désormais à 2 points d’une suspension de course (le nombre de points restant sur son permis).

Magnussen a publiquement admis que ses pénalités étaient méritées… mais les a assumées totalement. Après tout, cela a permis à Nico Hülkenberg de marquer des points.

Du reste, l’Allemand de Haas F1 est sur la même ligne : chaque point vaut de l’or et quelques pénalités ne sont finalement pas si chères payées pour assurer une bonne place au classement des constructeurs.

« Je ne connais pas exactement les détails de la façon dont ces pénalités ont été accumulées dans chaque incident, mais parfois je pense que Kevin a reçu quelques pénalités, j’ai l’impression, depuis un an et demi, qui n’étaient pas vraiment justes ou nécessaires. »

« Pour moi, à Miami, il courait pour une 8e place en Sprint, c’est un point, et pour nous, c’est de la vraie valeur et de l’argent. »

« Je n’ai donc pas été surpris qu’il se batte comme il l’a fait, et ce n’était pas seulement pour moi, probablement une combinaison des deux. »

« Mais tout le monde sait que Kevin Magnussen est l’un des gars les plus difficiles sur la piste, et pour être honnête, je ne comprends pas toute cette agitation autour de lui. »

Magnussen dit avoir surdéfendu pour protéger Nico Hülkenberg... mais ce dernier, peut-être par ego, relativise : il n’avait pas besoin de l’aide de son coéquipier ! Kevin Magnussen appréciera...

« Je pense que c’est là que je ne suis pas tout à fait d’accord avec Kevin. »

« Parce qu’à ce moment-là, j’étais déjà bien en avance et j’aurais assuré ma position. J’étais ’safe’ de toute façon. »

« Il était plus... il se battait encore pour lui personnellement à ce moment-là également. Je pense donc qu’il faut faire la part des choses. »

Comment éviter un ‘Magnussen-bis’ et que va décider la FIA ?

La FIA pourrait faire évoluer le système de pénalités suite aux incidents causés par Kevin Magnussen à Miami (et à Djeddah).

Certains ont avancé une piste : pénaliser par un ’drive-through’ ce genre de comportements, afin de neutraliser la position en piste du récalcitrant (qui ne pourrait ainsi plus gêner les concurrents, étant relégué en queue de peloton).

« Oui, encore une fois, je ne suis pas si... peut-être que je devrais en savoir plus, mais j’essaie de rester à l’écart et c’est déjà assez chargé comme ça pour moi » soupire Nico Hülkenberg sur ce sujet.

« Mais je pense que qu’il se passe beaucoup de temps avant que des pénalités ne soient effectives, non ? Je pense que nous pourrions en revoir certaines et probablement les restructurer. »

Une réunion est prévue ce vendredi, à Imola, pour discuter de l’évolution du règlement.

Les premières pénalités seraient attribuées ‘normalement’ (10 secondes normalement).

Apparemment la FIA ne devrait pas appliquer des drive-through immédiats. La mesure poserait des problèmes pratiques : par exemple, suivre en temps réel les places et positions théoriques des 20 voitures.

La FIA devrait cependant donner plus de marge d’interprétation aux commissaires. En cas de récidives, ils pourraient être encouragés à prendre des sanctions exponentielles, au lieu d’accumuler les pénalités de 10 secondes. Les pénalités pourraient être aussi durcies si un pilote n’a pas rendu de lui-même une place après avoir surdéfendu ou dépassé à l’extérieur. La mauvaise ou bonne foi d’un pilote ferait ainsi partie de l’équation finale du jugement.

En clair, pas de drive-through automatique, mais cela serait possible, entre autres sanctions, en cas de récidives.

Haas F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos