Comparatif 2022/2021 : quels changements en milieu de grille ? (Part. 2)

AlphaTauri et Aston Martin F1 boivent la tasse

Recherche

Par Alexandre C.

11 août 2022 - 14:23
Comparatif 2022/2021 : quels changements

Le nouveau règlement aérodynamique de 2022 a, comme il était à prévoir, chamboulé la hiérarchie au sein de la discipline. A la place de Mercedes, c’est Ferrari qui lutte cette saison contre Red Bull pour le titre mondial – même si l’équipe de Milton Keynes a désormais pris une très bonne longueur d’avance.

Mais au-delà du ressenti, il est intéressant de regarder, sur le plan comptable, ce que disent les statistiques, en comparant la situation des équipes à la trêve estivale 2021, à leur situation d’aujourd’hui.

L’augmentation du nombre de courses cette année est prise en compte dans nos calculs. En 2022, il y avait 13 Grands Prix avant la trêve estivale. En 2021, c’était 11. Par conséquent nous affectons un coefficient multiplicateur de 0,83 pour neutraliser ce différentiel dans nos comparaisons (et arrondissons à l’entier le plus proche), afin d’établir un point de comparaison correct au début de la trêve estivale, qui marque un point d’étape clair en F1.

Dans cette deuxième partie consacrée à la deuxième moitié de tableau (voir la première partie ici), les différences en pourcentage peuvent être plus spectaculaires compte tenu du nombre de points concernés.

Comparatif équipe par équipe…

Alfa Romeo : de 3 points (2021) // à 42 points (2022). Soit + 1400 %.

Fort évidemment, la progression d’Alfa Romeo, passée presque du jour à la nuit en milieu de grille, est très impressionnante en pourcentage. Elle valide le pari opéré par Frédéric Vasseur : celui d’abandonner bien vite 2021 pour se consacrer au nouveau règlement aérodynamique de 2022.

Sans le différentiel de points existant entre Valtteri Bottas et Guanyu Zhou, et sans surtout les problèmes de fiabilité qui pourrissent la vie de l’équipe depuis le début d’année, cet écart aurait pu être encore plus haut. Qui sait, avec les progrès du rookie chinois, et avec des correctifs apportés à la fiabilité, Alfa Romeo ne pourrait-elle pas aussi continuer à grimper ?

Haas F1 : de 0 point (2021) // à 26 points (2022).

Pas de pourcentage bien sûr pour la seule équipe qui, l’an dernier, à pareille époque, n’avait pas ouvert son compteur ! Les constats sont les mêmes chez Haas que pour Alfa Romeo : le pari de sacrifier 2021 pour préparer 2022 s’avère validé. Les progrès de l’unité de puissance Ferrari, du moins en performance, ont également aidé. De même que le remplacement de Nikita Mazepin par Kevin Magnussen, ô combien plus productif… Et encore, de même qu’Alfa Romeo, Haas a gâché de nombreux points cette année,

AlphaTauri : de 68 points (2021) // à 22 points (2022). Soit une baisse de 68 %.

Le bonnet d’âne est pour AlphaTauri, qui est l’équipe (hors Williams qui est dans une situation particulière) accusant le recul le plus important d’une année sur l’autre. L’addition fait mal pour AlphaTauri qui reçoit une véritable gifle en cette nouvelle année. La voiture 2021 était très performante, celle de 2022 n’est pas au niveau. L’équipe a souffert de choix aérodynamiques contraints (reprendre les suspensions Red Bull connues à la dernière minute), d’un basculement à une nouvelle soufflerie, d’une certaine malchance (notamment Pierre Gasly), et d’évolutions bien trop tardives.

Dans ce contexte, le recul était presque inévitable et cela peut sembler démotivant pour un Pierre Gasly dont la carrière, qui connaissait une franche ascension en termes de résultats, fait le chemin inverse. Et pas vraiment de son fait. Telle est la loi de la F1…

Aston Martin F1 : de 48 points (2021) // à 16.5 points (2022). Soit une baisse de 65 %.

Vous allez voir ce que vous allez voir, nous promettait Lawrence Stroll fin 2021. Ce qu’on a vu in fine chez Aston Martin F1 ? Un virage réglementaire lui aussi raté. Même la « Red Bull verte » apportée en cours d’année n’a permis d’infléchir la tendance chez les Verts – quoiqu’on note une petite progression en rythme de course.

Ce recul des deux tiers chez Aston Martin F1 ne laisse pas d’interroger : alors que de plus en plus de subsides sont apportés, alors que des ingénieurs prestigieux arrivent, comme Dan Fallows, ancien responsable de l’aérodynamique de Red Bull, l’équipe régresse. Peut-être parce qu’il faudra du temps pour que ces investissements structurels portent leurs fruits (comme la construction d’une toute nouvelle usine à Silverstone). Mais on ne peut s’empêcher de penser que le management, sinon tyrannique, du moins erratique de Lawrence Stroll, est aussi en cause. De même que la motivation des pilotes – Sebastian Vettel se savait sur le départ, et Lance Stroll se sait protégé par quelqu’un de plus haut placé...

Williams : de 10 points (2021) // à 2.5 points (2022). Soit une baisse de 75 %.

Les écarts sont impressionnants chez Williams mais s’expliquent en bonne partie en raison du Grand Prix de Hongrie, où l’équipe avait marqué 10 points d’un coup l’an dernier. Il est plus intéressant ici de noter qu’Alexander Albon est entré à la régulière à trois reprises dans le top 10. Ainsi, si le nombre de points régresse à Grove, c’est un trompe l’œil : la capacité à se glisser (un peu) plus régulièrement dans le top 10 est elle plus encourageante.

Reste que l’équipe, contrairement à Haas, n’a pas fait un bond espéré : c’est cette comparaison directe qui fait mal et qui ne doit pas cacher le fait que Williams reste engluée dans ses problèmes structurels, notamment de financement, qui font d’elle la « pire » équipe du plateau pour le moment.

Le comparatif : point d’étape à la trêve estivale.

Red Bull : de 291 points (2021) // à 357 points (2022). Soit + 23 %.
Ferrari : de 163 points (2021) // à 277 points (2022). Soit + 70 %
Mercedes : de 303 points (2021) // à 251 points (2022). Soit – 17 %.
McLaren : de 163 points (2021) // à 79 points (2022). Soit – 48 %.
Alpine : de 77 points (2021) // à 82 points (2022). Soit + 7 %.
Alfa Romeo : de 3 points (2021) // à 42 points (2022). Soit + 1400 %.
Haas F1 : de 0 point (2021) // à 26 points (2022).
AlphaTauri : de 68 points (2021) // à 22 points (2022). Soit une baisse de 68 %.
Aston Martin F1 : de 48 points (2021) // à 16.5 points (2022). Soit une baisse de 65 %.
Williams : de 10 points (2021) // à 2.5 points (2022). Soit une baisse de 75 %.

Aston Martin F1 Team

AlphaTauri

Haas F1

Williams F1

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos