Formule 1

Commissaires en danger à Imola : la FIA ne veut plus que cela se reproduise

Lance Stroll avait frôlé des commissaires en bord de piste

Recherche

Par Alexandre C.

4 novembre 2020 - 08:01
Commissaires en danger à Imola : la (...)

Après la sortie de piste soudaine de Max Verstappen à la chicane Villeneuve à Imola, la voiture de sécurité avait été déployée lors du Grand Prix à Imola. Elle était même restée plus longtemps en piste après le crash évitable de George Russell qui chauffait ses pneus.

Fort logiquement, toujours sous voiture de sécurité, 4 commissaires de piste travaillaient pour enlever la Williams à Aqua Minerale.

Comme de coutume, la direction de course a ensuite autorisé les pilotes à se dédoubler pour revenir dans le même tour que le leader Lewis Hamilton. Les pilotes en question ont alors pu accélérer le rythme.

Mais au moment même où Lance Stroll passait à Aqua Minerale à toute vitesse (ou quasiment) des commissaires se trouvaient toujours en bord de piste, pour enlever des débris. Kimi Räikkönen, Antonio Giovinazzi, Nicholas Latifi et Romain Grosjean (aussi à un tour) croisèrent également la route des commissaires mais avec un danger moindre. C’est en particulier le pilote Racing Point qui est passé près des commissaires à une vitesse effrayante.

Romain Grosjean et Sebastian Vettel ont fait partie des pilotes ayant pointé le danger de la situation à leurs ingénieurs – mais il semblerait que la direction de course n’ait pas reçu leurs messages sur le moment.

« OK, c’est un peu dangereux de laisser les commissaires en piste » avait ainsi signalé Romain Grosjean.

« Dites-leur de faire attention, les commissaires sont sur la piste, c’est très, très dangereux. Dites aux commissaires de s’enlever de la piste » lançait pour sa part Sebastian Vettel.

La situation n’a pas manqué de provoquer une polémique – et si Lance Stroll était parti à la faute comme George Russell ?

L’article 39.12 du règlement sportif de la FIA dispose que les pilotes doivent se dédoubler à une « vitesse appropriée, sans dépasser. »

Mais cette précaution est-elle suffisante vu les événements d’Imola ? Sûrement pas. C’est ainsi que la FIA, dans un communiqué officiel, a avoué qu’elle devrait se pencher sur la question.

« La sécurité des commissaires et des personnels officiant en bord de piste est une priorité absolue pour la FIA. »

« La direction de course a été mise au courant du sujet soulevé et évalue si des changements peuvent être apportés aux procédures actuellement en place pour mieux protéger les commissaires et les officiels et minimiser la probabilité que cette situation se reproduise à l’avenir. »

Des changements sont-ils à venir ? C’est probable et sans doute souhaitable !

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less