Chez AlphaTauri, le plafond budgétaire réfrène les ingénieurs

C’est le département financier qui dicte les évolutions

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 avril 2022 - 14:12
Chez AlphaTauri, le plafond budgétaire

L’arrivée de nouvelles monoplaces en F1 a posé un casse-tête aux équipes cette année, alors que la discipline fait face à la deuxième année du plafond budgétaire. Les teams se sont montrés prudents, et l’on a notamment vu Ferrari innover pour tester des améliorations sans les produire.

Du côté d’AlphaTauri, Franz Tost confirme que les volontés de développement de l’AT03, pourtant crucial cette année, sont régulièrement calmées par les responsables financiers, qui doivent sélectionner les dépenses avec parcimonie.

"Je ne peux parler que de notre équipe. Bien sûr, les ingénieurs arrivent toujours avec de nouvelles idées, des améliorations, mais nous avons tous les week-ends une réunion avec le département financier, où nous discutons de ce que nous pouvons nous permettre avec le plafond budgétaire" explique Tost.

"Et il est apparu clairement que nous ne pouvons pas apporter toutes les améliorations que les ingénieurs souhaitent apporter, parce que cela ne rentre pas dans le cadre de notre plafond. Et nous ne pouvons tout simplement pas nous le permettre. Le plafond a un impact important sur le développement."

Chez Ferrari, Binotto n’est pas inquiet sur les restrictions

Chez Ferrari, Mattia Binotto se veut un peu plus confiant quant à la possibilité de développer au fil de la saison. Ferrari n’a rien amené de concret, mais il ne remarque pas de grande différence sur l’apport d’évolutions de la part des équipes en ce début d’année.

"Nous n’en sommes qu’à la quatrième course et si je regarde les saisons précédentes, je ne pense pas qu’à la quatrième course, il y ait eu beaucoup de développements apportés aux voitures. Si je regarde nos concurrents au moins, ils ont déjà apporté quelques développements" indique Binotto.

"Certains d’entre eux lors des essais. Certains d’entre eux l’on fait ici à Imola, et peut-être quelques petits développements de la première à la quatrième course, donc je ne pense pas que les choses aient beaucoup changé par rapport au passé. En plus de cela, il y a le plafond budgétaire, auquel nous devons faire attention."

"Et nous ne pouvons pas simplement abandonner les développements à chaque course. Et en plus de cela, je pense qu’il y a le fait que le règlement est tel qu’il est. C’est en quelque sorte prescrit. Et nous avons toujours dit que c’est un règlement assez prescriptif."

En effet, les monoplaces sont conçues selon un règlement devant éviter que les équipes ne sortent trop du cadre technique, ce qui a souvent pour conséquence de réduire son efficacité. Binotto note que les équipes ont pu innover sur leurs concepts, mais assure qu’elles auront du mal à beaucoup digresser dessus.

"Donc je pense qu’il y a beaucoup de liberté dans le choix du concept global ou de l’architecture. Et c’est la raison pour laquelle nous pouvons voir des voitures très différentes. Mais au moment où vous l’avez choisie, vous pouvez gagner très peu sur l’aileron avant, sur l’aileron arrière, ou sur la carrosserie."

"Donc je pense qu’en tant qu’équipes, parce que nous avons un budget limité, nous essayons simplement de nous assurer qu’au moment où nous apportons un package, ce soit un package correct. Et peut-être que pour faire cela, il faut simplement un peu plus de courses."

AlphaTauri

Info Formule 1

Photos

Vidéos