Formule 1

‘Ces gars venaient d’une autre planète’ : De la Rosa revient sur le duel Hamilton-Alonso

Il pense que ce line-up était meilleur que la paire Prost-Senna

Recherche

Par A. Combralier

21 mars 2020 - 09:53
‘Ces gars venaient d’une autre planète’ :

Sur le papier, l’association entre Lewis Hamilton et Fernando Alonso, chez McLaren en 2007, était particulièrement prometteuse ; en pratique, elle se révéla explosive, au point de faire perdre le titre à l’équipe anglaise, au bénéfice de Kimi Räikkönen.

Alors pilote d’essais à Woking, Pedro De la Rosa assista, de près et en coulisses, à ce duel de talents et d’ego. Invité du podcast "Beyond the Grid", l’ancien pilote HRT est revenu sur cette cohabitation aussi éphémère que pernicieuse pour McLaren…

« J’ai été surpris de voir comment tout cela a malheureusement explosé, parce que si l’on regarde en arrière, ce duo de pilotes est probablement le plus fort qui ait jamais existé. »

« Je ne m’attendais pas à ce que leur relation explose. C’était dommage parce que ces deux gars auraient permis à McLaren de remporter tant de championnats… »

Pour autant et de manière bien paradoxale, Pedro De la Rosa considère que Lewis Hamilton et Fernando Alonso n’avaient cessé, tout le long, d’afficher entre eux un profond respect…

« Ils se sont toujours respectés massivement sur la piste parce qu’ils savaient à quel point l’autre était bon. Bien qu’ils ne l’aient jamais dit publiquement, ils avaient beaucoup de respect l’un pour l’autre. »

« Ils n’ont jamais rien fait de mal, entre eux, sur la piste. C’était toujours un combat viril, mais juste. Il n’y avait rien, ils ne se poussaient pas, ils ne cassaient pas leur aileron avant. Il y avait juste deux gladiateurs qui se battaient courageusement sur la piste. Je n’ai donc aucun mauvais souvenir de cela. »

On sent bien les regrets de Pedro De la Rosa lorsqu’il revient sur l’échec de ce line-up : car selon lui, la paire Lewis Hamilton-Fernando Alonso était encore meilleure que l’association Prost-Senna…

« Je pense toujours que les nouvelles générations sont plus fortes. Je n’ai rien contre Senna, Prost, ce sont mes héros, des héros pour toujours. »

« Mais en fait, je pense que le niveau de Fernando et de Lewis était incroyable. Je me souviens d’avoir regardé leurs données et d’avoir pensé "ces gars viennent d’une autre planète". »

Si De la Rosa estime autant Lewis Hamilton et Fernando Alonso, que pense-t-il d’un autre des prodiges du sport, en la personne du pilote Red Bull Max Verstappen ? Le place-t-il au même rang que les anciens pilotes McLaren ?

« Incroyable, quand il a fait ses débuts, je me suis dit : wow » estime De la Rosa au sujet de Max Verstappen.

« J’étais beaucoup plus immature et plus lent que lui à l’époque. J’ai vraiment commencé [le sport] beaucoup plus tard. »

Mais ces jeunes pilotes qui commencent le sport de plus en plus tôt, courent un grand risque selon l’Espagnol…

« La nouvelle génération est plus forte, mais elle s’en ira aussi plus tôt. Je ne pense pas que des pilotes de dix-huit ans vont rester en F1, à moins qu’ils ne fassent preuve de résilience. Ils seront épuisés, cramés. »

« Aujourd’hui, les athlètes commencent à pratiquer un sport à un très jeune âge. Dans le monde du sport international, on voit de plus en plus de gens percer dès leur plus jeune âge. En Formule 1, vous devez vous mesurer à des coureurs plus âgés et plus expérimentés. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less