Formule 1

Pourchaire : Mon rêve est d’être champion du monde de F1

Mais le Français aborde les étapes une par une

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 mai 2021 - 15:25
Pourchaire : Mon rêve est d’être (...)

Théo Pourchaire ne veut pas encore penser à la F1, en dépit de sa belle entame de saison en Formule 2. Empêché de signer une deuxième place par une casse moteur à Bahreïn, le Français de 17 ans a gagné la course principale de F2 à Monaco le week-end dernier.

"Pour être honnête, j’essaie de rester concentré sur la F2 car je suis vraiment loin de la F1" a déclaré Pourchaire, qui rêve tout de même du titre suprême. "J’ai l’aide de Sauber, ce qui est incroyable, et je sais qu’ils m’observent, quand je ne fais pas de bons résultats et quand je fais de bons résultats."

"J’ai leur soutien et c’est mon travail de me concentrer simplement sur la F2, et de faire un très bon travail. Je vais bien sûr essayer d’être un candidat au titre, je ne sais pas, peut-être que c’est trop tôt, mais j’essaie de rester concentré sur la F2."

"Il faut être concentré sur ses propres objectifs. J’ai commencé le karting à 3 ans et depuis, j’ai travaillé très dur, et je viens de gagner à Monaco. Mais ce n’est pas encore fini. Mon rêve est d’être en Formule 1 et d’être champion du monde."

Pourchaire est désormais le plus jeune poleman et le plus jeune vainqueur de l’Histoire de la F2 et de ses précédentes déclinaisons. Il a reconnu avoir eu besoin de temps pour réaliser la performance qu’il venait d’effectuer en Principauté.

"C’est un rêve qui se réalise pour moi. J’ai l’impression de gagner à la maison, car je vis à seulement une demi-heure d’ici. J’y suis venu pour regarder tant de courses avec ma famille, et maintenant j’ai gagné à Monaco, je ne peux pas le croire."

"C’était un week-end incroyable, avec la pole et une victoire dans la course principale. Je tiens à remercier mon équipe, ART, la Sauber Academy et ma famille pour leur soutien, sans lequel cela n’aurait pas été possible."

"Donc la victoire signifie beaucoup parce que ce n’est pas facile de gagner à 17 ans en F2, c’est un championnat vraiment compétitif, et je dois me perfectionner, travailler dur pour rattraper les autres."

"A Bahreïn, je n’étais pas super rapide, le week-end a été difficile, et je voulais rebondir et être sur le podium. J’ai fait la pole, je suis le plus jeune poleman et le plus jeune vainqueur, et je n’arrive pas à y croire."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less