Formule 1

Brawn met la pression sur les écuries avant la réunion cruciale de demain

Ferrari et les écuries de pointe vont-elles céder ?

Recherche

Par A. Combralier

25 mars 2019 - 14:01
Brawn met la pression sur les écuries

Ce mardi sera sûrement une journée décisive pour le futur de la F1 : une réunion aura lieu entre la FIA, la FOM et les dix écuries, en vue de dresser le cadre des Accords Concorde à partir de 2021.

Le futur règlement technique et aérodynamique devrait aussi être discuté. Mais ce qui cristallisera surtout l’attention, et sans doute les tensions, sera l’arbitrage autour de la redistribution des revenus et des budgets plafonnés.

La FOM et la FIA espèrent que Ferrari et les autres écuries de pointe accepteront une redistribution des revenus plus équitable. En clair, Ferrari pourrait perdre des dizaines de millions d’euros au bénéfice des équipes de milieu de grille. La Scuderia cèdera-t-elle ? Si ce n’est pas le cas, la FOM pourrait ouvrir un nouveau front, puisque c’est alors McLaren qui menacerait de quitter la discipline… En somme, Liberty doit résoudre la quadrature du cercle et ne pourra contenter tout le monde.

Dans le même temps, les grosses structures auront un deuxième bol de couleuvres à avaler avec la mise en place des budgets plafonnés, que la FOM espère fixer à 200 millions de dollars en 2021, avant une réduction progressive jusqu’à 150 millions de dollars d’ici 2024 ou 2025.

La gouvernance du sport pourrait être aussi revue. Le Groupe Stratégie, organe plus ou moins oligarchique qui ne réunit que 6 des 10 écuries du plateau, pourrait disparaître.

Enfin, il s’agira de trancher sur la standardisation de certaines pièces et l’existence d’écuries « B » qui, grâce au partage d’éléments avec les écuries « A », peuvent être compétitives à moindre coût, au grand déplaisir de Renault ou McLaren.

Liberty Media est ainsi au pied du mur. Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour le groupe américain, a fait le point avant cette réunion déterminante. Est-il confiant ? Quand est-ce que les règles adoptées pourraient être, enfin, publiées ?

L’ancien ingénieur de Ferrari ne cache pas que la réunion s’annonce musclée ; c’est dans ce but qu’il a appelé les écuries à la responsabilité.

« La discussion sur la redistribution des revenus est un sujet difficile, nous le savons » a reconnu Ross Brawn.

« Ceux qui ont tout veulent tout garder, et ceux qui ne touchent pas assez de revenus en veulent davantage. Il s’agit de trouver le juste équilibre pour savoir comment distribuer ces revenus, parce que nous savons que si nous avons une redistribution plus équitable, alors, nous aurons une meilleure F1, c’est un fait. »

Ross Brawn essaie ainsi de mettre la pression médiatique sur les écuries, avant la fameuse réunion.

« Sur les revenus, nous ne serons jamais dans la situation qui est celle des budgets plafonnés par exemple. Parce que dans le cas des budgets plafonnés, nous publierons un règlement définitif à une date fixe, et ce sera la fin de l’histoire. Le sujet est trop complexe. »

« Donc au fur et à mesure que la situation évolue, nous voyons apparaître de nouveaux défis et problèmes. Nous allons devoir évoluer et affiner le règlement pour atteindre nos objectifs. Et c’est la même chose pour le règlement technique et sportif. »

« Dans ces deux domaines, il y a des routines bien établies, des protocoles bien établis, et même dans ces cas, il y a des controverses en cours. »

« Donc ce serait naïf de penser que les règles budgétaires vont juste être mises sur la table, et qu’elles seront à prendre ou à laisser. Chaque équipe a un certain nombre de priorités différentes, et il faut essayer de trouver notre voie pour arriver à la meilleure solution. Mais je peux voir de vrais progrès. »

Concernant les budgets plafonnés, la réunion de demain devrait permettre de lever plusieurs ambiguïtés : faudra-t-il exclure les salaires des pilotes, la rémunération du haut-management et les dépenses marketing ? La FIA semble très ouverte sur ce point. Il faudra encore déterminer un moyen de vérifier que les budgets plafonnés seront respectés, ce qui s’annonce pour le moins complexe.

Mardi soir ou mercredi matin, l’on devrait savoir (par quelques fuites ?) si Ross Brawn a atteint ses objectifs… ou si une crise d’importance menace le sport.

FOM (Liberty Media)

expand_less