Formule 1

Le nombre de qualifications sprint en F1 pourrait doubler l’an prochain

Mais pas de généralisation à tout le calendrier selon Ross Brawn

Recherche

Par Alexandre C.

18 juin 2021 - 14:03
Le nombre de qualifications sprint (...)

Ross Brawn, le manager des sports mécaniques pour Liberty Media, a déjà suggéré que les qualifications sprint pourraient rapporter plus de points si besoin (au-delà du trio 3-2-1 déjà prévu), afin de favoriser le spectacle en piste.

Visiblement, Ross Brawn tient tant à son outil qu’il est prêt à aller plus loin encore que l’attribution de points supplémentaires pour l’an prochain : augmenter le nombre total de qualifications sprint de 3 (le nombre de tests prévus cette année) à 6 – si bien sûr les tests à Silverstone, Monza et peut-être à Austin se passent bien.

Pour contrer les critiques conservatrices, Ross Brawn s’appuie sur le retour des promoteurs, friands de valoriser le vendredi et le samedi…

« Il est certain que de nombreux promoteurs nous ont dit qu’ils aimeraient que le Sprint fasse partie de leur offre à l’avenir. »

« En termes de mesure, nous avons maintenant notre propre groupe interne qui mesure tous les différents paramètres et réalise des enquêtes auprès des fans, des fans passionnés, des fans occasionnels, toutes les différentes catégories de fans. Nous étudions les réactions sur les médias sociaux, les courses populaires, la façon dont les fans réagissent aux différents incidents de course, etc. »

« Nous pouvons envisager un scénario où peut-être il y a une demi-douzaine d’événements l’année prochaine où cela fait partie du format. Cela pourrait même s’étendre à partir de là. Qui sait quel serait le nombre idéal ? Je pense que c’est quelque chose dont nous devrons discuter et débattre lorsque nous aurons une idée de la façon dont cela fonctionne et du succès que cela rencontre. »

Bien sûr si le nombre de qualifications sprint augmente, il faudra revoir la plupart des accords prévus avec les promoteurs.

« L’année prochaine, nous aurons besoin d’accords complètement nouveaux. Il n’y a rien du tout en place pour l’année prochaine et il faudra passer par la même procédure de gouvernance que cette année. »

Et si le nombre de qualifications sprint augmente, les compensions financières par qualification sprint (hors budgets plafonnés) devront aussi augmenter pour ne pas provoquer une fronde parmi les équipes. Mais Ross Brawn rappelle aussi que les équipes ont tout à y gagner en termes de revenus.

« Nous devons faire de la publicité, il y aura des coûts pour les équipes, et la F1. Et nous devons faire en sorte que tout soit positif au final. »

« Bien sûr, il y a l’aspect commercial de tout cela. Les équipes veulent voir où sont les bénéfices commerciaux de cette initiative. Et cette année, la Formule 1 a aidé à faire avancer les choses parce que nous pensons que c’est important. »

« Évidemment, à l’avenir, nous voulons que tout soit autonome et je pense qu’avec une certaine certitude le plus tôt possible pour l’année prochaine, nous pouvons trouver des avantages commerciaux, des sponsors, des partenaires qui veulent être impliqués dans les qualifications sprint. »

Si ce format marche tellement, pourquoi ne pas le généraliser aux 23 Grands Prix ? Ce n’est pas l’opinion (encore ?) de Ross Brawn...

« Nous ne le voyons pas comme un format qui sera à chaque course. Nous pensons que ce sera un format plus approprié pour certains des événements, certaines des courses. »

« Il a été dit que nous devons comprendre que nous ne pouvons pas diminuer l’attrait des courses non sprint. Elles doivent rester un grand succès, un grand week-end. C’est un peu comme le Grand Chelem du tennis et le Masters de golf. Comment trouver l’équilibre entre ce qui peut être une épreuve de sprint et ce qui peut être un week-end normal ? »

« Cela dépend en partie de la piste, de sa nature et du soutien qu’elle reçoit. S’agit-il d’un événement qui a besoin d’être amélioré ou d’un événement qui a déjà beaucoup de succès ? Je ne pense pas que nous voudrions passer à une saison complète de qualifications sprint aussi rapidement. Mais nous allons voir comment nous nous en sortons cette saison. »

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less