Formule 1

Binotto ne veut pas faire de Vettel un numéro 2

La hiérarchie sera décidée à chaque course

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 septembre 2019 - 13:04
Binotto ne veut pas faire de Vettel (...)

La victoire de Charles Leclerc en Belgique a relancé la presse italienne sur le fait que le Monégasque devait être le numéro 1 chez Ferrari, en lieu et place de Sebastian Vettel, désigné à ce poste en début d’année.

"Vettel doit ouvrir la voie à Leclerc" lance La Repubblica, tandis que le Corriere dello Sport ajoute : "Après 13 Grands Prix, Ferrari a réalisé que Leclerc est l’homme de la situation pour reprendre l’héritage de Maranello."

La Gazzetta dello Sport ne change pas non plus de refrain : "Charles a attendu ce jour après plusieurs moments malchanceux, mais il a pris le rôle de leader d’équipe en Belgique. Le futur est dans les mains de Charles."

La presse allemande, pourtant prompte à défendre Vettel habituellement y est allé de ses mots, comme le journal Die Welt : "L’humiliation de Vettel est totale" a expliqué la publication, jugeant qu’il avait joué le "rôle d’assistant".

Mais Mattia Binotto, directeur de l’équipe, réfute cette idée : "Non, non non. Si vous êtes plus rapide et que vous êtes devant, l’intérêt de l’équipe vient en premier. Et cela ne changera pas. Il y aura des opportunités pour Seb. On prend les courses les unes après les autres et le meilleur sera devant."

Il a également balayé l’idée d’un départ de Vettel en fin de saison : "Cela n’a aucun sens. Seb veut devenir champion du monde avec nous."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less