Formule 1

Avec si peu d’appuis, les pneus joueront un rôle crucial à Monza

Après avoir choisi une sélection plus dure à Spa, Pirelli va un cran plus tendre

Recherche

Par A. Combralier

3 septembre 2019 - 15:08
Avec si peu d'appuis, les pneus (...)

Une semaine seulement après Spa, la F1 se rend sur un autre circuit rapide, Monza. Cependant la piste italienne est moins abrasive : c’est pourquoi Pirelli, pour son Grand Prix à domicile, amène une gamme moins dure dans l’ensemble (C2, C3, C4, du plus dur au plus tendre). En l’occurrence, il s’agit de la combinaison standard, la plus vue cette année.

Ce choix « est le meilleur compromis pour faire face aux exigences variées du temple de la vitesse, qui, avec les années, s’est enrichi de sections plus lentes et plus techniques » se justifie Pirelli.

La sélection amenée est du reste globalement similaire à celle de l’an dernier. Les C4 sont néanmoins plus tendres que les supertendres amenés en 2018. Les C2 sont aussi un petit peu plus tendres que les mediums de l’an dernier.

La nature spécifique du tracé a bien sûr ses conséquences sur le plan pneumatique. Ainsi, puisque les F1 courent avec très peu d’appuis, pour favoriser la vitesse de pointe, les pneus doivent fournir le plus d’adhérence mécanique possible en virages ; le sous-virage peut aussi, parfois, poser quelques problèmes, notamment parce que les équipes essaient de protéger les pneus arrière pour maximiser la motricité.

La robustesse de la structure des pneus est aussi décisive. En effet, les vibreurs de Monza sont souvent imposants et parfois agressifs.

Du point de vue stratégique, un seul arrêt devrait être privilégié ; Lewis Hamilton avait gagné sur cette combinaison l’an dernier.

« Monza propose toujours un immense défi aux pilotes, les voitures et les pneus » avertit Mario Isola. « Un peu comme Spa, la semaine dernière. Cependant, à l’inverse de l’an dernier, nous n’avons pas la même nomination de pneus pour Spa et pour Monza. Alors qu’une sélection plus dure, par rapport à 2018, avait été amenée à Spa, à Monza, un choix légèrement plus tendre que l’an dernier a été réalisé. »

« Avec le tour le plus rapide de l’histoire de la F1 établi en qualifications l’an dernier, et la tendance des F1 à aller encore plus vite cette année, nous pourrions de nouveau voir l’histoire s’écrire ce week-end. »

« Même si Monza est réputé pour être un circuit où il est parfois difficile de dépasser, la course de l’an dernier a aussi prouvé que la stratégie pneumatique pouvait faire une différence importante. Ces deux dernières années, il a plu à un moment du week-end à Monza, ce qui ajoute une autre variable à ce qui est toujours une course disputée, serrée, avec de faibles écarts. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less