Formule 1

Avec le F1 Sprint, même les Libres 1 sont amusants pour les pilotes Ferrari

Mais le samedi reste un problème

Recherche

Par Alexandre C.

17 septembre 2021 - 17:26
Avec le F1 Sprint, même les Libres 1 (...)

Chez Ferrari, on juge de manière mitigée le nouveau format des qualifications sprint testé cette année à Monza et à Silverstone, avant le troisième d’Interlagos.

Paradoxalement, on se satisfait plus du vendredi « repimpé » par les qualifications du soir, que du samedi marqué par des qualifications sprint assez ennuyeuses.

Le constat est dressé par exemple par Carlos Sainz : le vendredi matin, enfin, on s’amuse en F1 !

« Le vendredi est clairement amélioré pour tout le monde, c’est un progrès. Le vendredi matin est excitant, car vous savez que vous ne pouvez pas vous tromper et que vous devez apprendre. »

« Aussi pour les équipes, avec la quantité d’outils de simulation qu’il y a aujourd’hui, cela les oblige à être modernes, à être à jour, et à être au top des simulations pour essayer de mettre en place une bonne voiture le vendredi déjà. »

Un constat partagé par le coéquipier de l’Espagnol, Charles Leclerc, selon lequel même la séance d’EL1 du vendredi matin devient excitante avec le nouveau format.

« J’aime bien ce format pour le vendredi, c’est vraiment quelque chose de positif. Je m’ennuie un peu un vendredi normal, parce qu’en essais libres, il n’y a rien à gagner, rien à perdre. »

« Vous faites un peu plus de tours, c’est toujours bien, mais vous avez tellement d’autres chances de récupérer ce que vous avez perdu en EL1 par exemple. »

« Maintenant, le vendredi matin est une séance naturelle… et ça vaut vraiment la peine de pousser à fond pour trouver les limites. Et je pense que c’est aussi bon pour nous, les pilotes, d’aller sur un circuit et de pousser tout de suite. »

« C’est aussi plus intéressant pour le spectacle. Donc, personnellement, j’aime bien le format du vendredi comme ça. »

Le samedi, le vrai problème ?

Alors qu’est-ce qui cloche ? Charles Leclerc n’y va pas par quatre chemins : le samedi et les qualifications sprint. Il dit ainsi s’être un peu ennuyé à Monza, ne "prenant pas trop de plaisir."

Même son de cloche, une fois encore, chez Carlos Sainz : le samedi des qualifications sprint n’est pas assez satisfaisant, sans compter la séance d’EL2 inutile.

« Nous devons trouver un moyen de rendre le samedi un peu plus excitant, parce que pour le moment, je ne pense pas qu’il donne beaucoup d’excitation par rapport au samedi des qualifications. »

« Je ne vois pas les qualifications du sprint être plus excitantes que celles du samedi. Nous devons donc trouver un moyen de rendre le samedi un peu plus excitant. »

Alors quelle est la solution proposée ? Etonnamment chez Ferrari, qui est pourtant une des écuries de pointe, on propose une solution détonante : les grilles inversées selon l’ordre du championnat pour la course du samedi.

C’est Mattia Binotto qui lance l’idée - au risque de déplaire à Mercedes par exemple...

« Le nouveau format est encore une expérience positive, si vous le regardez l’ensemble du week-end, évidemment pas en regardant le seul jour, mais dans l’ensemble en termes de week-end, ayant déjà une certaine action le vendredi, je pense que c’est positif. »

« Donc, globalement, nous devrions le juger positivement. Maintenant, comment pouvons-nous l’améliorer ? Évidemment, il y a quelques idées comme la grille inversée. »

« Si ce n’est pas celle-là, je suis sûr que d’autres discussions ou idées seront proposées par la commission F1 avec la F1, la FIA et tous les autres directeurs d’équipe. Je suis donc totalement ouvert d’esprit. »

« Je pense que ce dont nous avons besoin, c’est de considérer honnêtement que c’est une expérience globalement positive jusqu’à présent, qui doit ou peut encore être améliorée. Et voyons quelles peuvent être les meilleures idées par rapport à celle que j’ai suggérée. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less