Formule 1

Attribuer des points en fonction des qualifications, l’idée de McLaren F1 après Spa

Des demi-points si une course ne peut avoir lieu

Recherche

Par Alexandre C.

3 septembre 2021 - 13:41
Attribuer des points en fonction (...)

La F1 va officiellement réfléchir, le mois prochain, aux leçons à tirer du dimanche de Spa, en particulier au sujet de l’attribution de demi-points pour seulement 2 tours effectués derrière la voiture de sécurité.

Avec Alfa Romeo, McLaren (par la voix de Zak Brown, le PDG de McLaren Racing) est peut-être l’équipe ayant le plus critiqué ce qui ressemblerait fort à une mascarade. Mais quelles propositions concrètes avance-t-on du côté de McLaren en réponse à ce fiasco ?

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, a une idée à proposer : attribuer des demi-points en se fondant sur le classement des qualifications, si la course ne peut avoir lieu.

« Du côté des points, il y a certainement une leçon à tirer de ce qui s’est passé le week-end dernier. »

« Masi a déjà demandé aux équipes d’envoyer un feedback sur la façon dont nous pensons que la situation pourrait être améliorée. »

« De mon point de vue, un exemple est simplement de rendre les choses claires et nettes. Si une course ne peut pas avoir lieu, ce qui peut arriver - nous devons être clairs sur ce point - vous pourriez avoir un week-end entier qui est comme balayé par les eaux. »

« Alors, si une course ne peut pas avoir lieu, il faut qu’il soit clair dans le règlement que vous attribuez ou distribuez des points en fonction du résultat des qualifications, peut-être des demi-points. Je pense que cela doit être discuté en détail mais je serais d’accord avec cela. »

« Cela éviterait aussi cette discussion sur les tours effectués pour obtenir un classement ou non. De mon point de vue, récompenser des points pour un résultat de qualification, si la course n’a pas lieu, est quelque chose que je pourrais imaginer être introduit tout en restant équitable, car c’est le dernier moment où vous avez eu une compétition équitable entre tous les concurrents. »

« Alors pourquoi ne pas donner une récompense pour cela si la course ne peut avoir lieu ? C’est comme si les qualifications n’avaient pas lieu et que vous preniez le résultat des essais libres. Je pense que c’est quelque chose qui, espérons-le, peut être amélioré. »

Le week-end à Spa a révélé un autre problème : la difficulté à décompter les tours. Enlever les tours passés derrière la voiture de sécurité, prendre en compte le résultat à l’avant-dernier tour en cas de drapeau rouge (ce qui a occasionné une confusion sur le meilleur tour un temps attribué à Nikita Mazepin)... tout cela est parfois trop complexe à comprendre.

Seidl pense qu’un coup de jeune pourrait s’imposer dans le règlement FIA.

« En même temps, nous avons tous dit autour de la table que lorsque ces règles ont été élaborées, chaque équipe en était satisfaite. »

« Beaucoup de ces règles étaient en place depuis des décennies et, au final, cela n’aurait rien changé à la mauvaise expérience des fans le dimanche après-midi. »

« Encore une fois, pour moi, ce règlement, ce n’était pas un gros problème pour être honnête. Mais comme toujours, nous devons en tirer les leçons et voir si nous pouvons rendre les choses plus simples. »

« En même temps, vous devez accepter qu’avec les règlements en place, nous devons couvrir beaucoup de scénarios différents, et dimanche dernier, il y avait beaucoup de scénarios différents - et ensemble - qui ont finalement été gérés dans le respect des règles de la FIA. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less