Formule 1

Alonso courra tant qu’il pense pouvoir battre n’importe qui

Il veut prouver qu’il est le meilleur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 avril 2019 - 14:02
Alonso courra tant qu'il pense (...)

Fernando Alonso avoue qu’en plus de chercher le défi de tester de nombreuses catégories, son but est de montrer à tout le monde qu’il est le meilleur. C’est selon lui le but de tout pilote, mais il explique qu’il doit le faire hors de la F1, où c’est devenu trop dépendant du niveau de la monoplace dont dispose le pilote.

"Je pense que je le suis" explique-t-il. "Je pense que chacun pense qu’il est le meilleur. Mais c’est difficile à prouver, surtout en F1 où soit vous avez la bonne voiture, soit vous ne pouvez pas le prouver."

"J’ai été très compétitif durant de nombreuses années en Formule 1, assez chanceux pour gagner des championnats. Même ma dernière saison était probablement ma meilleure avec un 21-0 [en qualifications] face à mon équipier, ce que je n’avais jamais fait dans ma carrière."

"Maintenant, avec la victoire aux 24 Heures du Mans, la victoire à Daytona, la victoire à Sebring et, je l’espère, un Indy 500 compétitif, ainsi que d’autres projets que ceu sur asphalte, c’est probablement quelque chose sans précédent dans le sport. C’est ce que je recherche, des défis."

Il explique que lors de son test récent du Toyota Hilux, vainqueur du Dakar cette année, il ne s’est pas amusé mais a beaucoup appris : "Parfois, quand je teste quelque chose, je lis des choses comme ’nous sommes heureux que vous vous amusiez, mais revenez en Formule 1’, comme si je devais revenir au travail au lieu de m’amuser. Mais je ne m’amuse pas, quand j’essaie une de ces voitures."

"Ils ont dû me dire comment il fallait faire car ils le font comme en rallye, en appuyant sur le frein et l’accélérateur en même temps. Sur circuit, on freine avec le pied gauche, mais soit on appuie sur l’accélérateur, soit on appuie sur le frein, jamais en même temps. Vous devez apprendre à partir de zéro, vous devez lire les bosses, vous devez lire certaines choses."

Il assure que tout cela est surtout fait pour progresser, et qu’il prend chacune de ces opportunités au sérieux, tant qu’il se sent capable de battre tout le monde : "Il y a donc certainement beaucoup d’efforts que j’ai mis derrière chaque défi que je relève et beaucoup de choses derrière. Je ne le fais pas pour le plaisir, je le fais pour la difficulté, pour le défi et juste pour être meilleur en tant que pilote."

"Tant que j’aurai le pouvoir de le faire et que je me sentirai compétitif, je continuerai. Peut-être qu’un jour, je sauterai dans une voiture de Formule 1 et qu’il y aura un gars avec la même voiture qui sera plus rapide que moi. Ou je saute dans une autre voiture et un gars est plus rapide que moi avec la même voiture. Autant que je sache, ça ne s’est jamais produit jusqu’à présent, alors je vais continuer à piloter."

McLaren

expand_less