A Spa, les pilotes de F1 saluent le retour du gravier en bord de piste

Au moins, les limites sont claires

Recherche

Par Alexandre C.

26 août 2022 - 08:40
A Spa, les pilotes de F1 saluent le (...)

Le lifting du circuit de Spa a mené à la réduction de plusieurs zones de dégagement, remplacées en partie par du gravier, afin d’accueillir notamment les motos. De nouveaux bacs à gravier ont été ainsi installés.

Plusieurs pilotes se sont félicités de cette approche, pour la F1, par exemple Kevin Magnussen chez Haas (voir notre article).

Sergio Pérez, chez Red Bull, estime-t-il ici que la FIA a fait un bon pas en avant ? Notamment pour tenter de régler la lancinante question des limites de piste revenant de Grand Prix en Grand Prix ?

« Oui, ce serait bien de voir si ça marche, si ça résout les problèmes que nous rencontrons actuellement avec les limites de piste. Et si nous sommes en mesure d’adopter cette solution dans pratiquement tous les circuits, vous savez, et de nous en débarrasser [des zones de dégagement]. Ce sera très intéressant, parce que certainement ici, c’est un grand changement qui a été fait. »

Du côté de Williams, Nicholas Latifi abonde dans le même sens : il préfère le gravier aux zones de dégagement.

« Oui, c’est un pas dans la bonne direction. Je veux dire, quand vous regardez, spécifiquement, un virage comme le Virage 1… même avant qu’il y ait le gravier mis cette année, ce n’était pas vraiment un virage avec des limites de piste, parce qu’il y avait le grand vibreur-saucisse. »

« Mais ce que nous, les pilotes, aimerions, surtout dans les virages - c’est que vous ayez la motivation de jouer un peu avec les limites de la ligne blanche. C’est probablement ce que nous voulons voir de plus en plus parce que ça fixe juste les limites de piste de manière claire ou un peu dure, alors, il n’y a plus de question sur les limites de la piste. »

« Pour être honnête, à l’exception de ce virage, je ne pense pas que ça va faire une grande différence. Partout ailleurs, le tracé de la piste et tout le reste, les bordures, ce sont des changements vraiment mineurs, évidemment, un nouveau goudron par endroits, mais oui, c’est une bonne étape. »

La faible popularité des zones de dégagement dans le paddock est confirmée par Daniel Ricciardo chez McLaren.

« Je n’ai jamais été un grand fan des grandes zones de dégagement et de tout ça, du tarmac. Avoir du gravier est une bonne chose à certains endroits. J’ai vu que c’est beaucoup plus proche de la sortie du virage, dans pas mal de virages. »

« Et évidemment, si vous sortez de la piste, alors vous sortez. Donc ça change juste un peu l’approche, je ne pense pas que ça change nécessairement le style ou le caractère de la piste, mais probablement l’approche. »

Plus de voitures de sécurité en course selon Gasly ?

4-0 pour le gravier dans son match face aux zones de dégagement ! Pierre Gasly veut aussi que les pilotes paient pour la moindre petite erreur commise...

« J’aime beaucoup plus les graviers, comme la ligne droite après les virages, parce que je pense que si vous faites une erreur et que vous sortez de la piste, au moins vous en payez le prix réel, au lieu d’avoir un grand morceau d’asphalte grâce auquel vous pouvez rejoindre la piste. »

« C’est juste une nouvelle approche de la course, aussi pour le départ de la course, on arrive dans le premier virage, 20 voitures arrivant là, ça change légèrement votre approche et ce que vous pouvez essayer. Non, c’est définitivement mieux, au virage 1. Les virages 1, 9 et 12 aussi. »

« Donc oui, nous pourrions voir plus de voitures de sécurité. Je ne sais pas, peut-être que nous verrons un peu plus d’action ou un peu plus de drapeaux jaunes. »

« Je ne sais pas mais au moins ça vous oblige à être plus discipliné et à avoir une approche légèrement différente par rapport au passé. Donc oui, je suis en faveur de ça. »

« Je pense que je suis d’accord avec tout ce qui a été dit » conclut Sebastian Vettel.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos