Magnussen salue l’introduction de nouveaux bacs à graviers à Spa

Le Grand Prix de Belgique est l’une des courses qu’il préfère

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 août 2022 - 08:29
Magnussen salue l'introduction (...)

Le petit monde de la Formule 1 fait son grand retour à Spa ce weekend après plusieurs semaines de pause.

Kevin Magnussen, l’une des bonnes surprises du début de saison au même titre que son équipe, Haas F1, est fin prêt pour disputer les neuf Grands Prix restant cette année.

"Je suis allé naviguer avec ma famille et des amis au Danemark et j’ai apprécié voyager pendant quelques semaines. Mes batteries sont maintenant rechargées et je suis prêt à attaquer durant la deuxième partie de la saison. Nous aurons du travail à effectuer sur la voiture avec nos évolutions, j’espère que nous pourrons progresser et marquer de nouveaux points."

"Spa est un circuit incroyable et légendaire. Il est très rapide et cela le rend très spécial, pas seulement en raison de l’endroit où il est situé. C’est une course que j’attends toujours avec impatience. En fait, c’est le premier Grand Prix auquel j’ai assisté étant enfant, j’y suis allé avec mon père et il s’agit de mon premier souvenir en Formule 1."

Le pilote danois a salué l’introduction de nouveaux bacs à graviers sur le tracé ardennais.

"Je pense que c’est bien d’avoir des bacs à graviers plutôt que des dégagements en asphalte, j’ai la sensation que c’est plus sûr et que ça rend les limites de piste plus évidentes. C’est aussi un défi plus difficile car il y a plus de risques, ce qui est une bonne chose."

Si une nouvelle directive technique visant à réduire le marsouinage entrera en vigueur ce weekend, Magnussen estime que c’est avant tout aux équipes d’être en mesure de se débarrasser du phénomène provoqué par ces nouvelles F1 à effet de sol.

"Je ne pense pas que le marsouinage soit encore un problème. Ca l’était certainement en début de saison, mais nous avons très rapidement réussi à le résoudre. Nous avons dû sacrifier un peu de performance pour cela, mais nous avons peu à peu été en mesure d’en retrouver sans subir le phénomène à nouveau."

"Je pense que c’est quelque chose que les équipe peuvent résoudre si elles le veulent vraiment, mais cela se fait au détriment de la performance mais nous y sommes parvenus, d’autres équipes également, donc celles pour qui ce n’est pas encore le cas le devront elles aussi."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos