A la FIA, Bayer confirme que Michael Masi pourrait être remplacé

Les différentes mesures révélées ce matin sont bien à l’étude

Recherche

Par Olivier Ferret

28 janvier 2022 - 15:03
A la FIA, Bayer confirme que Michael

La Formule 1 pourrait bien avoir un nouveau directeur de course en 2022 après le controversé Grand Prix d’Abu Dhabi.

Ce n’est plus de la spéculation mais bien une déclaration du nouveau responsable des monoplaces de la FIA, Peter Bayer, qui mène actuellement l’enquête.

Peter Bayer, également secrétaire général e la FIA, l’admet : "Michael a fait un super travail à bien des égards. Nous le lui avons dit. Mais nous lui avons aussi dit qu’il y a une possibilité qu’il y ait un nouveau directeur de course."

La FIA travaille sur une nouvelle structure pour la direction de course, comme rapporté ce matin (article à lire ici). Bayer confirme et déclare que cela impliquerait probablement de partager les responsabilités que Masi détenait auparavant entre un certain nombre de personnes différentes.

"Nous envisageons de répartir les différentes tâches du directeur de course, qui est également directeur sportif, délégué à la sécurité et à la piste."

"C’était tout simplement trop. Ces rôles sont répartis entre plusieurs personnes. Cela réduit la charge du directeur de course."

Bayer a confirmé qu’une révision des règles de la voiture de sécurité était envisagée.

Il a souligné qu’en Nascar aux États-Unis, "si une neutralisation est nécessaire dans les deux derniers tours de la course, le décompte des tours s’arrête et les tours sont ajoutés à la fin de la phase de voiture de sécurité."

"Cela pourrait entraîner un problème de carburant en F1, c’est pourquoi il est étudié de plus près. Nous avons également demandé aux équipes si leur exigence de ne pas terminer une course sous voiture de sécurité était toujours d’actualité, ce qu’elles ont toutes confirmé."

La FIA envisage aussi selon Bayer de mettre en place un "Mission control" depuis sa base à Genève - similaire aux groupes de stratégie à distance que les équipes de F1 ont pendant les week-ends de course - pour soutenir le directeur de course.

Il confirme que les chefs d’équipe ne pourraient plus parler directement au directeur de course.

"Les chefs d’équipe pourront toujours le faire - ils doivent pouvoir poser des questions. Mais nous voulons construire un tampon avec un employé qui prendra ces demandes. A l’avenir, le directeur de course pourra se concentrer sur sa tâche et ne sera plus distrait."

Bayer souligne qu’il n’était en mesure que de donner des conseils sur les changements. Il soumettra ses plans au président de la FIA Mohammed Ben Sulayem. Les deux conviendront d’une proposition, qui sera soumise au Conseil Mondial de la FIA.

Cela se produira le 18 mars, à la veille de la nouvelle saison. Cependant, bien que Bayer ne l’ait pas précisé, ses plans seront présentés aux équipes lors d’une réunion de la Commission F1 le 14 février.

Si la Commission F1 - composée de la FIA, de la F1 et des équipes - les approuve, le Conseil Mondial devient alors un processus d’approbation automatique.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos