FIA : Du soutien pour Michael Masi, de l’arbitrage vidéo en projet

Les premières pistes de travail fuitent pour la F1

Recherche

Par Olivier Ferret

28 janvier 2022 - 10:29
FIA : Du soutien pour Michael Masi, (...)

La Formule 1 ne compterait pas du tout se passer de Michael Masi, son directeur de course actuel, mais élabore un plan pour donner plus de soutien à l’Australien en 2022.

La BBC en Angleterre et Sky en Allemagne confirment que les actions vont dans ce sens après la première réunion qui a eu lieu avec Masi, les patrons d’équipes et Peter Bayer, le secrétaire général de la FIA.

Peu d’équipes auraient demandé la tête de Masi, Williams précisant même que ce n’est pas aux équipes de décider du personnel de la FIA, pour des raisons évidentes de neutralité. Cependant les équipes ont souligné et admis que même si Masi a fait "de nombreuses erreurs", il a également été sous une forte pression et pas assez épaulé.

Même ceux qui n’appellent pas à l’éviction de l’Australien conviennent que certaines décisions discutables en 2021, y compris celles d’Abu Dhabi évidemment, signifient que la F1 doit réagir d’une manière ou d’une autre.

La FIA n’aurait donc pas l’intention d’évincer Masi mais un soutien accru à l’Australien est désormais probable. Des codirecteurs de course sont évoqués et des noms circulent déjà comme celui du directeur de course du WEC, Eduardo Freitas, l’ancien directeur de course du DTM Niels Wittich et le directeur de course de la Formule E, Scot Elkins, qui prêteraient main forte à Masi selon les disponibilités de leurs calendriers respectifs.

Avec cette structure il y aura une barrière entre Masi et les équipes pour éviter le lobbying direct auquel Masi a été soumis de la part des chefs d’équipe de Mercedes et de Red Bull à Abu Dhabi ou sur d’autres courses.

Enfin, des révisions du fonctionnement du bureau des commissaires sportifs - qui sont indépendants du directeur de course et décident des sanctions en cas d’infraction aux règles - sont également envisagées.

En plus d’un renfort de personnel, avec la nomination de ces codirecteurs de course, la FIA s’intéresse aussi aux technologies développées dans d’autres sports comme le football ou le tennis pour l’aider sur certains arbitrages comme les limites de piste.

La FIA pourrait mettre en œuvre cette technologie d’assistant vidéo pour aider à surveiller les incidents, dont la liste reste à déterminer tout comme la faisabilité.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos