Live - Grand Prix Talk : Djeddah / Yas Marina, un final de folie !

>

Formule 1

Transferts 2014 : un point sur un marché toujours ouvert

Il reste des places

Recherche

Par Olivier Ferret

25 décembre 2013 - 11:10
Transferts 2014 : un point sur un (...)

Depuis le Grand Prix du Brésil, dernière course de la saison 2013, plusieurs annonces ont été faites : Lotus a confirmé Pastor Maldonado et Romain Grosjean, même chose pour Force India, en deux temps, avec les titularisations de Nico Hulkenberg puis de Sergio Perez.

Ces derniers jours, c’est Sauber qui a confirmé ses 2 pilotes, en deux temps également : Adrian Sutil et Esteban Gutierrez seront au volant des C33 à moteur Ferrari en 2014.

Il reste donc officiellement 3 baquets à pourvoir : un chez Marussia et les deux de Caterham.

Red Bull Racing

La situation de Red Bull est bien ancrée pour 2014. Sebastian Vettel arborera de nouveau le numéro 1 au sein de l’équipe autrichienne. L’objectif pour les deux parties sera un cinquième titre consécutif, alors que la règlementation change drastiquement.

Pour remplacer Mark Webber, qui pilotera chez Porsche en Endurance, Red Bull a fait appel à Daniel Ricciardo, également Australien et membre depuis plusieurs années du Junior Team Red Bull. Du côté moteur, Red Bull reste associée à Renault.

Mercedes

Chez Mercedes, statu quo pour 2014, et on peut le comprendre. Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont donné entière satisfaction à leur équipe en amenant trois victoires à la firme à l’étoile. C’est donc tout naturellement qu’ils sont prolongés.

Ferrari

Après quatre saisons d’une association qui a vu Alonso écraser Massa, tout du moins sur le plan comptable, Ferrari a dérogé à ses principes et, pour remplacer le Brésilien dont elle a rompu le contrat, l’équipe a engagé un autre champion du monde en la personne de Kimi Raikkonen.

Le Finlandais effectuera son retour au sein de l’équipe avec laquelle il a remporté son unique titre de champion du monde, et avec un tel duo, Ferrari ne pourra se fixer d’autre objectif que les deux titres mondiaux.

Lotus

Affichant cette saison des performances proches des top teams, Lotus n’en est pas moins en très grande difficulté financière. Quantum Motorsports se faisant toujours attendre, Enstone a joué la sécurité en choisissant les millions de PDVSA et de Pastor Maldonado. Aux dépens de Nico Hulkenberg.

Quant à Romain Grosjean, sans surprise, il a été confirmé pour une année de plus.

Reste la question du contrat de fourniture moteur avec Renault, toujours pas officiel, mais qui ne devrait pas poser de souci.

McLaren

Jenson Button disputera sa cinquième saison sous les couleurs de McLaren en 2014. L’Anglais donne entière satisfaction à son équipe sur la piste et n’a jamais eu un mot plus haut que l’autre en dépit d’une saison plus que catastrophique.

Pour l’accompagner, et alors que McLaren avançait à Abu Dhabi que c’était presque fait pour Sergio Perez, McLaren parie sur un de ses jeunes, Kevin Magnussen.

Pour ce qui est du moteur, McLaren disputera sa dernière saison de partenariat avec Mercedes avant de passer chez Honda en 2015, lorsque le constructeur japonais effectuera son retour dans la discipline.

Force India

Encore une équipe dont les finances délicates ont impacté le duo de pilotes. L’arrivée de Sergio Perez, fortement soutenu par Telmex et Carlos Slim, le confirme.

Le Mexicain arriverait avec 15 millions d’euros par saison pour 2 ou 3 ans. Il sera associé à Nico Hulkenberg, qui fait son retour dans l’équipe de Silverstone.

Pas de changement du côté moteur avec la présence de Mercedes.

Sauber

Sauber était l’équipe la plus en vue depuis l’annonce de Force India et elle a rapidement confirmé ses pilotes. Adrian Sutil était attendu mais pour le baquet finalement obtenu par Esteban Gutierrez, rien n’était moins sûr. Finalement Sergey Sirotkin devra patienter une année de plus pour faire ses débuts... tout comme Sauber patiente pour recevoir l’argent promis par les investisseurs russes.

Côté moteur, Sauber recevra les V6 turbo de Ferrari.

Toro Rosso

Non retenu par Red Bull pour épauler Sebastian Vettel, Jean-Eric Vergne a toutefois reçu une offre de renouvellement de contrat chez Toro Rosso puisque l’équipe a une entière satisfaction de son travail. Des progrès seront toutefois attendus, d’autant que Vergne endossera pour la première fois le rôle de leader.

Pour sa troisième saison chez Toro Rosso, il sera accompagné de Daniil Kvyat, récent champion de GP3. Choix surprenant mais pas forcément injustifié, Daniil Kvyat devrait toutefois souffrir de son manque d’expérience en début de saison. L’expertise et les conseils de Vergne devront lui être bénéfiques.

Pour la fourniture moteur, Toro Rosso abandonne le moteur Ferrari et rejoint Red Bull dans les rangs des clients Renault.

Williams

Un flou entourait l’équipe anglaise puis la situation s’est rapidement débloquée. Pastor Maldonado et PDVSA sont partis et ont fait place à Felipe Massa, qui a de grandes ambitions et veut refaire de Grove le top team qu’il était dans les années 90.

Valtteri Bottas est confirmé pour une deuxième saison, lui qui a fait une première saison discrète mais solide, s’adjugeant même une troisième place en qualifications au Canada.

L’association entre Williams et Renault, qui avait fait le plus grand plaisir aux nostalgiques, se terminera fin 2013 et les Williams seront équipées d’un moteur Mercedes en 2014.

Marussia

L’équipe russe à d’ores et déjà annoncé la signature pour une deuxième saison de Jules Bianchi, dont les performances ont été plus qu’honorables.

A ses côtés, Max Chilton souhaiterait également rester, grâce à une belle progression en cours de saison mais aussi grâce au budget apporté par ses sponsors personnels. S’il ne reste pas, Marussia pourrait lorgner du côté de plusieurs pilotes. D’ici les essais de Jerez, les enchères ont encore le temps de monter !

N’ayant pas à rougir de ses performances avec un Cosworth vieillissant et dépassé, Marussia aura à sa disposition un moteur Ferrari en 2014, qui devrait lui permettre de combler une partie de l’écart avec le reste du peloton.

Caterham

Caterham n’a aucun pilote pour 2014 et, comme Marussia, devrait attendre le dernier moment pour annoncer son duo, le temps de faire monter les enchères. En effet l’équipe a besoin d’argent frais, ce que ne peut apporter Heikki Kovalainen. Quant à Charles Pic, il a bien le soutien de Renault, toujours motoriste en 2014, et de Lagardère mais à quelle hauteur ?

Ce ne sera peut-être pas suffisant pour contrer les favoris en date : Marcus Ericsson, Kamui Kobayashi et Giedo Van der Garde, chacun disposant au minimum de 6 à 10 millions d’euros.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less