Formule 1

Selon Mercedes, les écarts devraient se resserrer cette saison

Si Mercedes le dit...

Recherche

Par D. Thys

27 février 2015 - 12:22
Selon Mercedes, les écarts devraient (...)

La Williams ne semblait pas très compétitive lors des deux premières séances d’essais privés de l’année, mais hier, Felipe Massa a chaussé les pneus les plus tendres de Pirelli et il a signé le meilleur temps de la journée.

“La voiture se comporte bien et lorsque nous avons besoin de signer un bon chrono, il est là,” déclarait Felipe Massa hier soir.

“Nous avons besoin de démontrer que nous allons être dans la bataille. Nous ne savons pas quel est l’écart qui nous sépare de Mercedes, mais je pense que nous sommes au moins à la hauteur des autres. Il est trop tôt pour savoir où nous sommes dans la hiérarchie, pour le savoir il faudrait que tout le monde roule avec la même quantité d’essence, les mêmes pneus et en même temps. La simulation de course de Red Bull ne s’est pas très bien passée et de toute façon, je continue à croire que la Mercedes est la meilleure.”

Chez Mercedes, Lewis Hamilton a eu lui aussi quelques soucis avec l’électronique.

“Lorsqu’on est devant, c’est très difficile de maintenir cet avantage,” confie Toto Wolff, patron de l’équipe Mercedes de F1, au journal canadien La Presse. “C’est clair que les autres écuries vont rattraper l’écart qu’il y a entre nous. C’est un plateau plus équilibré en terme de performance, je pense. Ferrari rebondit. On va voir comment McLaren et Honda se comportent. On est l’équipe à battre. On a une croix sur le dos et tout le monde veut nous tirer dessus.”

Chez McLaren, on n’a pas une croix dans le dos, on la porte. “Leur moyenne, c’est 23 tours par jour,” commente le journaliste finlandais Oskari Saari. “A l’heure actuelle, il est difficile d’imaginer que malgré leur passé légendaire, McLaren et Honda seront prêts lorsque la saison commencera en Australie.”

“Hier, c’est encore le groupe motopropulseur Honda qui est tombé en panne. Nous avons un problème avec le moteur,” déclarait hier Ron Dennis pour expliquer que sa McLaren était à l’arrêt. “Je ne sais pas comment cela va se passer au cours des prochains jours, car nous sommes encore au pied de la montagne à escalader.”

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less