Pirelli pas en faveur de l’arrivée d’un autre manufacturier

Les Italiens ne veulent pas de "guerre" des pneus en F1

Recherche

Par Paul Gombeaud

21 mai 2015 - 10:57
Pirelli pas en faveur de l'arrivée

Selon Pirelli, créer une lutte entre plusieurs manufacturiers en F1 ne serait pas forcément une bonne chose pour l’avenir de la discipline.

Suite aux déclarations du Groupe Stratégie qui souhaite rendre les F1 bien plus rapides à partir de 2017, on s’interrogeait sur la future identité du manufacturier qui fournirait des pneus à ces toutes nouvelles voitures.

Selon Fernando Alonso, le retour d’un autre manufacturier en F1 aux côtés de Pirelli serait une bonne chose pour la compétition.

"En 2006, les pneus de Bridgestone et de Michelin étaient incroyables car ils se poussaient mutuellement à la limite," expliquait hier l’Espagnol.

Mais du côté de Pirelli, Paul Hembery n’est pas forcément en faveur d’une compétition avec une autre marque de pneumatiques.

"Nous devons rester prudents sur les futurs règlements," déclare Hembery. "Mais il semble que personne ne soit intéressé par une guerre des pneus. La Formule 1 est un championnat entre les pilotes et les écuries. Et en tant que manufacturier, lorsqu’il y avait de la compétition, il était difficile de savoir l’influence que nous avions."

"Il faudra donc un dossier très convaincant pour ré-ouvrir une guerre des pneumatiques en F1."

Info Formule 1

Photos

Vidéos