Formule 1

Pilotes, managers et ingénieurs, les départs et arrivées pour 2015

Cela a beaucoup bougé sur le plan humain

Recherche

Par Olivier Ferret

1er janvier 2015 - 12:38
Pilotes, managers et ingénieurs, les (...)

La mise en place de cette saison 2015 a été laborieuse et n’est d’ailleurs peut-être pas terminée. Si Marussia n’a plus vraiment d’espoir d’être présente cette saison, ce n’est pas le cas de Caterham, qui affirmait la semaine passée avoir toujours des discussions en cours avec des repreneurs potentiels.

Mais plus le temps passe, plus il est probable que cette saison se dispute avec 9 équipes au lieu de 11, et donc 18 pilotes au lieu de 22 à Melbourne.

Passons en revue les principaux changements concernant les pilotes, managers et ingénieurs de chaque équipe.

Mercedes

L’équipe championne du monde en titre joue la stabilité : Lewis Hamilton, qui conservera son numéro 44 et ne portera pas le numéro 1, fera de nouveau équipe avec Nico Rosberg.

Pascal Wehrlein a été récemment nommé pilote d’essais, de réserve et de développement.

A noter deux départs d’importance : Jock Clear, qui rejoindra Ferrari en cours d’année, à la place de Pat Fry, et Bob Bell, à la destination encore inconnue.

Red Bull Renault

Sebastian Vettel étant parti chez Ferrari, c’est Daniil Kvyat qui a été promu de Toro Rosso à Red Bull pour le remplacer. Il fera équipe avec Daniel Ricciardo, l’une des sensations de 2014. Sébastien Buemi reste pilote de réserve.

Le départ de Vettel est un bouleversement pour Red Bull, qui doit aussi compter avec le départ de Peter Prodromou vers McLaren et le retrait progressif d’Adrian Newey, qui a tout de même conçu la RB11 qui disputera cette saison.

Guillaume Rocquelin ne s’occupera plus de la monoplace qui était celle de Sebastian Vettel. Il dirigera l’ingénierie de piste, Kvyat aura Gianpiero Lambiase comme ingénieur de course. Lambiase était l’ingénieur de course de Perez chez Force India en 2014.

Williams Mercedes

Stabilité chez Williams après une année de redressement spectaculaire. Felipe Massa et Valtteri Bottas ont donné toute satisfaction et poursuivent l’aventure. Susie Wolff prend du galon et devient pilote d’essais. Felipe Nasr s’en va, il a enfin trouvé une place de titulaire chez Sauber.

Ferrari

Au sein de la Scuderia c’est une révolution ! Elle avait commencé par le départ de Stefano Domenicali en avril mais Marco Mattiacci a lui aussi dû céder sa place à Maurizio Arrivabene. C’est le choix de Sergio Marchionne... qui a remplacé Luca di Montezemolo.

Pat Fry, Neil Martin, Hirohide Hamashima, Nikolas Tombazis, Luca Marmorini... voilà d’autres grands noms qui ont fait les frais de la restructuration de Ferrari. Certains en ont profité : James Allison, Mattia Binotto et Simone Resta prennent du galon, Jock Clear arrivera d’ici quelques mois à la place de Pat Fry.

Fernando Alonso et son ingénieur Andrea Stella ont eux choisi de partir vers McLaren Honda, ce qui a laissé le champ libre à Sebastian Vettel, qui fera équipe avec Kimi Raikkonen.

Ont aussi rejoint Ferrari en tant que pilote d’essais et de développement : Esteban Gutierrez et Jean-Eric Vergne.

McLaren Honda

Beaucoup de changements chez McLaren pour 2015 : l’arrivée de Honda et de Fernando Alonso sont les deux principaux éléments mais en coulisses Eric Boullier et Ron Dennis ont été occupés toute l’année à restructurer tous les départements techniques de McLaren pour remettre l’équipe sur le droit chemin.

Kevin Magnussen redevient pilote de réserve et Gary Paffett, soutenu par Mercedes, est parti.

Beaucoup d’ingénieurs sont également arrivés, d’autres sont partis. Parmi les départs d’importance, rappelons celui de Sam Michael (directeur sportif) et parmi les arrivées, celle de Peter Prodromou (ingénieur en chef).

Force India Mercedes

L’équipe de Vijay Mallya jouera la stabilité totale en 2015 avec un duo de pilotes inchangé : Nico Hulkenberg et Sergio Perez. Seul le nom du 3ème pilote n’est pas encore connu.

Du côté de la technique ou du management, rien à signaler, sinon que Perez collaborera avec un nouvel ingénieur de course encore inconnu. Gianpiero Lambiase est en effet parti chez Red Bull.

Toro Rosso Renault

L’espérance de "vie" d’un pilote de F1 chez Toro Rosso ne dépasse pas 3 ans et cet adage s’est encore vérifié en 2014 pour Jean-Eric Vergne. Malgré son expérience, qui aurait pu être utile à Max Verstappen, Helmut Marko et les autres patrons de Red Bull ont décidé de le remplacer définitivement par Carlos Sainz.

Toro Rosso disposera donc d’un duo de débutants, qui pourra être conseillé par Sébastien Buemi, toujours pilote de réserve des deux équipes de Red Bull. L’équipe italienne pourra au moins compter sur la stabilité de son département technique et une nouvelle usine pour tenter de progresser dans le classement constructeurs.

Lotus Mercedes

L’année 2014 de Lotus, sa dernière avec Renault, est vraiment à oublier. Lotus mise donc sur Mercedes pour remonter la pente mais la E23 devra être également nettement meilleure malgré 80 personnes licenciées. Equation difficile à résoudre !

Lotus joue au moins la stabilité sur le plan des pilotes avec Romain Grosjean et Pastor Maldonado. Esteban Ocon devrait obtenir le poste de pilote d’essais et de développement.

Sauber Ferrari

Stabilité technique chez Sauber, qui continue à payer les départs de James Key et Matt Morris vers Toro Rosso et McLaren. Mais la C34 devra être nettement plus rapide pour permettre à ses deux nouveaux pilotes, Felipe Nasr et Marcus Ericsson, de briller en course.

Raffaele Marciello, jeune pilote de Ferrari, sera le pilote d’essais et de réserve de Sauber. Il aura droit à rouler lors de quelques séances d’essais libres du vendredi matin.

expand_less