Formule 1

Minardi n’est pas d’accord avec Montezemolo

« Les voitures clientes ne sont pas l’avenir de la F1 »

Recherche

Par

7 novembre 2011 - 15:27
Minardi n’est pas d’accord avec (...)

Si Ferrari, par l’intermédiaire de son président Luca di Montezemolo, et Bernie Ecclestone souhaitent que les équipes puissent aligner trois voitures par l’intermédaire de châssis clients, force est de constater que cette idée est loin de faire l’unanimité dans le paddock. Cette proposition, qui fût à l’ordre du jour de la Commission F1 jeudi dernier à Genève, a été rejeté en bloc et il a même été envisagée de durcir les règles de collaboration technique entre les équipes (voir notre information ici).

Giancarlo Minardi, l’ancien patron de l’écurie éponyme qui est devenue Toro Rosso fin 2005, est d’ailleurs parfaitement opposé à l’idée émise par Montezemolo. Pour lui, la règle actuelle qui veut que chaque châssis doit être conçu et construit par sa propre équipe doit rester telle qu’elle est. « Je ne pense pas que c’est la bonne voie pour le championnat si on essaye de relancer l’intérêt pour la F1 en faisant augmenter rapidement le nombre de participants », a commenté Minardi. « Cela n’aide pas à réduire les coûts et vous ne devriez pas simplement acheter une Ferrari, une Red Bull ou une McLaren pour la mettre en piste et gagner avec elle ».

« Minardi a toujours été capable de maintenir son indépendance en tant que constructeur », se souvient l’Italien. « L’exemple actuel de Toro Rosso est frappant. Depuis qu’ils construisent leur propre voiture au lieu de simplement cloner les voitures Red Bull, le même investissement leur a apporté d’excellents résultats ».

L’ancien propriétaire d’écurie se confie aussi sur les négociations qu’il avait eu à une certaine époque avec Flavio Briatore, alors patron de l’équipe Benetton. « Durant une partie de mon histoire, j’ai eu comme partenaire Flavio Briatore avec qui nous avons étudié les comptes pour évaluer quelles synergies techniques pourraient provenir de Benetton. Mais nous avons vu que ce n’était pas une option viable à cause du budget et des coûts de gestion. Pour cette raison, l’équipe Minardi a maintenu son indépendance de constructeur ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less