Formule 1

Le mode de qualifications de Renault n’est pas un ’mode fête’

Mais l’évolution devrait bien aider

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juin 2018 - 10:06
Le mode de qualifications de Renault

Bob Bell, directeur technique de Renault, a décrit le ’mode fête’ du constructeur français, et il a tenu à relativiser l’importance de ce dispositif ajouté au moteur Renault, dont il estime qu’il est moins important que celui de Mercedes ou Ferrari.

"Je ne suis pas sûr que je décrirais nos possibilités de qualification comme un ’mode fête’" explique Bell. "Ce n’est probablement pas dans la même catégorie que chez d’autres motoristes. Nous avons quelques améliorations au moteur qui sont apportées course par course."

"Nous trouvons toujours de nouvelles façons d’utiliser ces moteurs pour obtenir un peu plus de performance. Je pense que Renault a pris un peu de retard sur ce point, mais nous commençons à reprendre le dessus. On a une petite amélioration, mais ce n’est pas non plus le jour et la nuit."

Il a aussi expliqué ce qu’apporte l’évolution du MGU-K, enfin installée sur les monoplaces équipées du moteur français : "Il est plus léger, donc ça libère un peu de lest, ce qui est toujours bon, pour qu’on puisse descendre un peu le centre de gravité de la voiture."

"Et il est probablement plus fiable que l’ancien. Donc c’est gagnant-gagnant, vraiment. Il y a une nette différence de poids entre les deux pilotes, donc ça aidera Nico [Hulkenberg] plus que Carlos [Sainz]."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less