Formule 1

Jean Todt évoque le Grand Prix de Bahreïn

Le président de la FIA ne fait pas de politique...

Recherche

Par D. Thys

16 avril 2012 - 09:36
Jean Todt évoque le Grand Prix de (...)

Le Championnat du monde de F1 doit-il faire étape cette fin de semaine à Bahreïn, un pays secoué par des émeutes et une répression féroce depuis février 2011 ? La FIA, la FOM et toutes les équipes de F1 ont décidé qu’il fallait y aller, mais après avoir pris cette décision, seule la FIA ne l’avait pas encore commentée.

"Il y a une controverse à ce sujet, mais la FIA est une fédération sportive. Seul le sport nous intéresse, pas la politique," déclare Jean Todt, le président de la FIA. "Il est de notre responsabilité que les gens puissent se rendre là-bas dans de bonnes conditions et en toute sécurité. Ce sera le cas."

"Nous avons évoqué ce sujet avec les représentants du gouvernement, avec les ambassades, avec les pays voisins et aussi avec les ministres européens des affaires étrangères. Nous avons tout examiné, tout contrôlé. Il est clair pour nous désormais que ce Grand Prix peut avoir lieu. Il y a un grand tournoi de golfe qui se déroule actuellement à Bahreïn," poursuit le Français.

"D’un côté, il y a des aspects politiques désagréables, mais c’est comme ça un peu partout dans le monde. D’un autre côté, nous représentons un sport. Nous sommes persuadés que ce Grand Prix se déroulera aussi bien que celui de Chine," ajoute Jean Todt.

expand_less