Formule 1

Horner en veut à ses deux pilotes

Ils auraient dû se laisser de la place

Recherche

Par

30 mai 2010 - 16:55
Horner en veut à ses deux pilotes

Christian Horner a refusé de faire porter la responsabilité de l’accrochage sur l’un ou l’autre de ses deux pilotes, soulignant que tous deux étaient en faute.

« Ce que nous demandons toujours, c’est que nos pilotes se laissent de la place. Aucun n’a cédé aujourd’hui », expliquait-il. « Résultat, l’équipe a perdu beaucoup de points, Mark a perdu beaucoup de points et Sebastian a perdu beaucoup de points. Tout le monde est perdant. »

Le face à face entre les deux pilotes Red Bull et le désastre qui s’en est suivi était d’autant plus amer pour Horner que Jenson Button et Lewis Hamilton ont prouvé, quelques tours plus tard, qu’il était possible pour deux équipiers de se battre sans se toucher.

« Nous avons vu Jenson et Lewis, ils se sont battus et se sont laissé de la place. C’est ce que nous attendons de nos pilotes », indiquait-il. « Voir nos deux voitures se toucher a été vraiment décevant. J’ai parlé avec Sebastian, il a eu une chance et ils n’auraient jamais dû se trouver là où ils étaient. C’est vraiment décevant pour l’équipe. »

Alors qu’elle se dirigeait vers un potentiel doublé, l’équipe Red Bull a, de nouveau, laissé filer beaucoup de points et fait un cadeau à ses adversaires – une situation que regrette Horner.

« La priorité est de battre les autres équipes et, aujourd’hui, nous avons servi sur un plateau 43 points à McLaren. L’équipe méritait vraiment de gagner cette course », poursuivait-il.

Ancien pilote du team, David Coulthard a expliqué sur la BBC qu’un tel accrochage entre Webber et Vettel était prévisible et inévitable.

« La pression monte au sein de l’équipe. Les performances ont progressé, d’année en année, jusqu’à un point où ils ont la meilleure voiture en piste. Il y aura des incidents entre les pilotes et c’est le plus gros problème qu’ont les responsables. C’est quelque chose qui se préparait, c’est arrivé à la septième course mais ça aurait fini par arriver à un moment ou l’autre de la saison », estimait l’Ecossais.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less