Formule 1

Honda confirme avoir accéléré avec succès son rythme de développement

La spécification C, un tournant ?

Recherche

Par Valentin Vilnius

5 octobre 2018 - 16:27
Honda confirme avoir accéléré avec (...)

Masashi Yamamoto, directeur général de Honda Motorsport, est au centre des attentions ce week-end à Suzuka, et pas seulement parce qu’il s’agit de la course à domicile du motoriste nippon. En effet, Toro Rosso va utiliser en qualifications et en course la spécification C de l’unité de puissance, qui a déjà permis à Pierre Gasly et Brendon Hartley d’être aujourd’hui dans le top 10 en essais libres, ou non loin.

Cette évolution pourrait permettre à Honda de dépasser Renault d’ici la fin de la saison. Yamamoto peut-il confirmer l’étendue de ces progrès ?

« Cette saison, notre rythme de développement n’a pas été aussi rapide que nous l’aurions voulu. Cependant récemment, tout s’est beaucoup mieux déroulé, surtout au niveau de la chambre de combustion. Nous l’avons faite évoluer, et cette évolution a été menée à bien, avec beaucoup de succès. »

« Au sujet de la Russie et des problèmes que nous avons eus avec l’autre moteur… c’était en raison de la calibration du V6. Mais c’est réglé depuis Sotchi. Et nous avons réglé ce problème en l’espace d’une semaine, entre la Russie et le Japon. Donc je suppose que Toro Rosso doit avoir hâte de connaître un week-end formidable. »

« Selon les résultats que nous obtiendrons après ce Grand Prix, nous pourrons faire une comparaison plus pertinente avec l’ancienne spécification. Nous pouvons commencer à comparer les données avec celles que nous avions déjà. Donc en comparant non seulement la performance du moteur mais aussi la performance de toute la voiture. »

Honda sera beaucoup plus sous pression l’an prochain, lorsqu’il faudra satisfaire une très exigeante équipe Red Bull… Yamamoto se sent-il prêt ?

« Oui, au sujet de 2019, nous sommes très heureux de travailler aussi avec une autre équipe de pointe [sic]. Nous pensons que Red Bull est une écurie de pointe. La communication entre Christian Horner et moi a été formidable tout au long de l’année. »

« Bien sûr, il y a de la pression, cependant, si nous pouvons transformer cette pression en énergie positive, nous pourrons obtenir des résultats fantastiques et fabuleux. »

L’unité de puissance n’est pas l’unique préoccupation de Honda. La firme japonaise chercherait également à placer dans le futur en F1, un de ses jeunes pilotes, Makino ou Fukuzimi, actuellement en F2… même si leurs résultats dans l’antichambre de la discipline reine sont pour le moment insuffisants.

« Avoir un pilote japonais en F1 est très important pour le Japon, pour nous et pour le futur du sport auto » confirme le responsable de Honda. « Concernant Makino et Fukuzimi… Comme vous le savez, Makino a gagné à Monza. En F2, les équipes ont dû travailler sur les nouvelles règles, sur beaucoup de changements… Les départs ont connu de nombreux problèmes donc ce ne fut pas une série très stable. Mais il s’agit de deux très bons pilotes et nous les conduisons vers un futur brillant. »

expand_less