Formule 1

Haas F1 domine Renault mais les Américains ont peur...

Le paramètre "chance" pourrait avoir son mot à dire

Recherche

Par Olivier Ferret

12 octobre 2018 - 08:51

Haas F1 doit marquer au moins 9 points de plus que Renault F1 lors des 4 dernières courses pour s’assurer de la 4e place du championnat constructeurs de cette saison 2018.

C’est un objectif tout à fait réaliste, et indépendant du résultat, positif ou négatif, de l’appel qui sera jugé devant le Tribunal d’appel de la FIA le 1er novembre suite à l’exclusion du Grand Prix d’Italie.

Alors Günther Steiner a-t-il fixé à ses deux pilotes et à son équipe un objectif pour dépasser Renault F1 au plus vite ? Pas vraiment, même si le facteur chance pourrait avoir son mot à dire.

"Il n’y a pas de raison de se presser," confie le directeur de l’équipe américaine.

"Il faut finir le travail mais cela reste difficile même si nous semblons avoir une meilleure voiture que Renault en ce moment."

"Je sais qu’il nous reste 4 courses. Renault n’a pas été très forte lors du dernier Grand Prix (à Suzuka) mais elle a tout de même été plus chanceuse que nous. Elle a marqué un point même si sa performance a été moins bonne, sur le papier, que la nôtre."

Steiner se méfie donc du paramètre "chance" qui peut peser sur le résultat final sur quatre courses, alors qu’il est plus lissé sur l’ensemble d’une saison.

"Eh oui... Renault pourrait faire aussi bien à Austin et au Mexique. Nous devons donc être sur notre garde, faire le travail et le finir. Nous n’y sommes pas encore. Nous allons évidemment nous battre, mais il reste un long chemin. Quatre courses c’est peu mais c’est tout de même un cinquième du championnat."

expand_less