Formule 1

6e et 8e, les McLaren F1 sont bien dans le match pour de bons points

Sainz s’est offert une Renault, Norris manquait de pneus

Recherche

Par Alexandre C.

26 septembre 2020 - 17:21
6e et 8e, les McLaren F1 sont bien (...)

Intercalé entre les deux Renault, à la 6e place, Carlos Sainz a signé de bonnes qualifications ce samedi à Sotchi, au moins sur le papier. En réalité, l’Espagnol raconte avoir plus souffert que prévu dans sa monoplace orange à cause du vent…

« C’était une qualification compliquée, la voiture n’était pas la même qu’en essais libres. Il y avait un vent arrière et en essais libres il venait de l’avant, il a beaucoup affecté le pilotage en piste, davantage nos deux voitures. J’ai quand même pu passer en Q2 avec un seul set, ce qui était l’objectif principal, et j’ai eu l’avantage d’avoir deux composés pour la Q3. »

« Je suis content de l’équilibre de la voiture ce week-end, mais à la fin des qualifications, il était difficile de faire un bon tour et c’est pourquoi nous serons en sixième position demain. »

Pourtant encore en EL3, Sainz était devant plusieurs pilotes, comme Max Verstappen... mais le pilote Red Bull a fini par surgir...

« Lorsque vous donnez à tout le monde cinq jeux de pneus, ils finissent par tirer tout le potentiel de leur voiture. Il faut être heureux. Les Renault et Pérez, dans sa Racing Point, vont plus vite. Les Libres 3 nous ont fait croire à autre chose, mais Ricciardo et Checo étaient toujours devant. En course, j’espère pouvoir me battre, je vais commencer avec un bon feeling et espérer gagner quelques places. »

Le coéquipier de Carlos Sainz aura fini lui derrière les deux Renault : 8e, Lando Norris rappelle qu’il n’a eu le droit qu’à une seule véritable tentative en Q3 car il était à court de pneus…

« C’était un peu le bazar avec le drapeau rouge et le trafic sur mes tours, donc c’était délicat, mais la voiture avait un bon rythme et je me sentais assez confiant. Je n’ai juste pas eu deux trains de pneus neufs lors de la Q3 et cela m’a rendu la vie un peu plus difficile. Je suis toujours heureux, je ne pense pas que la P8 soit terrible. C’était serré, donc je ne pense pas que j’aurais pu faire beaucoup mieux. »

Andreas Seidl estime que ces qualifications furent " difficiles " mais salue tout de même la prestation des McLaren, une fois encore toutes les deux en Q3.

« L’équipe, en collaboration avec les pilotes, a travaillé très dur hier soir pour faire encore progresser la voiture, ce qui nous a permis de sembler très forts en EL3. Au cours de l’après-midi, les conditions ambiantes ont changé, et il semble que nous ayons perdu un peu de cette performance par rapport à nos principaux concurrents. Les P6 et P8 sont de bonnes positions de départ demain et nous permettront de nous battre pour de bons points. Nous attendons avec impatience un Grand Prix de Russie passionnant. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less