Formule 1

30 secondes derrière Hamilton, Bottas ‘s’est senti seul’ en course

Mais des points importants pour garder la tête au championnat

Recherche

Par A. Combralier

1er avril 2019 - 12:19
30 secondes derrière Hamilton, (...)

Les dimanches se suivent mais ne ressemblent pas pour Valtteri Bottas : cette fois-ci à Bahreïn, le Finlandais aura été dans l’ombre de son coéquipier. Il l’avait bien dépassé au départ, comme à Melbourne, mais a ensuite rapidement cédé pour ne plus jamais revenir dans le rythme.

Le pilote Mercedes sauve la tête du championnat d’un point. Sans le problème moteur de Charles Leclerc, il n’aurait pas fini 2e, mais 3e. Au-delà du résultat, l’écart de 30 secondes qui existait entre lui et Lewis Hamilton interpelle…

« C’était extrêmement difficile de rester dans le rythme en course » reconnaît Valtteri Bottas.

« Je me suis senti assez seul, je n’ai vu personne. Donc oui, j’ai pris un départ formidable, j’étais 2e, mais au premier virage, le vent m’a un peu surpris, j’ai freiné un peu trop tard, j’ai essayé de garder ma place, et j’ai perdu deux positions. »

« Mais j’ai livré quelques bonnes batailles ; j’ai réussi à économiser le moteur à un moment donné, quand il n’y avait aucune menace venant de l’arrière, et un gros écart avec les gars devant. »

« J’avais aussi un sac en plastique coincé sur mon aileron avant, ce qui m’a coûté de la performance. Ce ne fut pas la course parfaite mais à la fin, la chance a été de notre côté, nous le prenons vraiment, surtout moi, après la malchance de l’an dernier. »

Comme Hamilton, Bottas est désolé de ce qui est arrivé à Charles Leclerc.

« Oui, c’est vraiment malheureux pour Charles, il était très fort, mais vous savez, ça viendra pour lui ! J’ai dû attendre plus de 80 courses pour ma première victoire, donc je suis sûr que ça sera OK. »

A Shanghai, c’est avec un maigre point d’avance (celui acquis grâce à son meilleur tour à Melbourne) que Valtteri Bottas abordera le 1000e Grand Prix de l’histoire. Avec l’idée de recreuser l’écart ?

« Ce point du meilleur tour, ce sont des points qui vont compter à la fin du championnat. Bien sûr, pour le moment, ça n’importe pas vraiment, mais ce qui importe, c’est la fin du championnat. Et nous en avons vu beaucoup se terminer avec de très faibles écarts. »

« Aujourd’hui, c’était un peu hors de ma portée, avec le rythme solide des Ferrari. Mais il y a aura des opportunités bien sûr, ce sera important. De toute façon, en dépit de tout cela, j’ai senti que c’était une course super difficile. Je suis heureux de ces points, parce qu’à la fin, la constance sera la clef. »

Les Ferrari étaient repassées devant Mercedes en performance pure : est-ce inquiétant pour Valtteri Bottas ?

« Les Ferrari étaient très, très solides de nouveau, en course comme en qualifications. Mais parfois avec le vent, vous commettez des erreurs. D’autres pilotes aussi en ont commis je crois. »

Mercedes

expand_less