Motorsport

Wehrlein gagne l’E-Prix de Puebla puis est disqualifié au profit de Di Grassi

Une fin de course qui ne sert pas l’image de la Formule E

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 juin 2021 - 00:28
Wehrlein gagne l’E-Prix de Puebla (...)

La Formule E est au Mexique pour deux E-Prix à Puebla ce week-end, et c’est Pascal Wehrlein qui a signé la pole position du premier des deux rendez-vous du week-end, pour Porsche.

Le premier coup de théâtre est arrivé avant même le départ puisque Oliver Rowland, qualifié en première ligne, a connu un problème de radio et plus globalement un problème électronique.

Jake Dennis et Jean-Eric Vergne se partageaient la deuxième ligne tandis que Norman Nato s’élançait au 17e rang. Le leader du championnat, Robin Frijns, était quant à lui 20e sur la grile.

Wehrlein a pris un excellent départ mais Rowland a immédiatement été victime d’un problème, reculant au 13e rang. Derrière, Nick Cassidy a mis sa Virgin dans le mur et déclenché l’arrivée en piste de la Safety Car.

Juste avant l’interruption, Max Günther avait réussi à dépasser son équipier Dennis, les deux pilotes BMW ayant pris un excellent envol. Vergne et Edoardo complétaient le top 10 tandis que Sébastien Buemi écopait d’un stop and go de 10 secondes pour une infraction au règlement, avec le changement de pièces avant la course.

Une domination sans partage de Wehrlein

A la relance, Wehrlein était sous pression de Günther et les pilotes voyaient leur énergie réduite de 6 kWh, soit le nombre de minutes passées sous régime de voiture de sécurité pendant que la voiture de Cassidy était évacuée.

Wehrlein a immédiatement perdu le leadership de la course puisqu’il a activé son Attack Mode, qui est particulièrement coûteux sur ce circuit avec un passage hors piste à l’image des tours Joker en Rallycross.

L’Allemand se retrouvait troisième derrière les BMW et se défaisait de Dennis dès le début du tour suivant. La stratégie d’undercut sur cet Attack Mode semblait la bonne pour Wehrlein, qui distançait immédiatement Dennis et revenait sur Günther.

Dans le peloton serré, les pilotes perdaient gros en l’activant, à l’image d’Oliver Rowland. Le pilote Nissan e-Dams, qualifié deuxième, passait de la 13e à la 17e position au moment d’activer le sien.

Wehrlein reprenait son bien avant que Günther n’active à son tour l’Attack Mode, glissant au cinquième rang derrière Lucas di Grassi. Il repassait le Brésilien immédiatement après avoir bénéficié de son bonus de puissance.

Nyck de Vries faisait un tête-à-queue et repartait en 16e position après un contact avec Robin Frijns. Di Grassi activait à son tour l’Attack Mode et perdait une place face à Mortara. Juste après, Dennis activait le sien et perdait deux places au profit de Vergne et Mortara.

De nombreux incidents liés à la zone d’Attack Mode

Vergne a ensuite activé son Attack Mode, mais un contact avec Alexander Sims a envoyé le Français dans le mur, causant son abandon. Quelques boucles plus tard, c’était au tour de Sam Bird, pourtant bien remonté, de terminer dans le même mur que Cassidy et Vergne.

Comme Vergne et Sims, Bird est revenu sur la piste après l’activation de l’Attack Mode au moment où la Mahindra d’Alex Lynn arrivait, et l’a mis dans le mur. En revanche, la Jaguar ne pouvait pas continuer et la voiture de sécurité était déployée.

La course était relancée et Wehrlein était sous enquête pour une infraction technique ! La direction de course ne mettait pas de pénalité à Lynn pour l’abandon de Bird, et la direction de course était donc consciente du problème lié à la zone de Mode Attaque.

André Lotterer sur l’autre Porsche et les deux Nissan étaient également sous enquête pour une infraction technique. Günther était en grande difficulté et voyait Mortara et Di Grassi le dépasser, tandis que Dennis, qui avait activé son deuxième Attack Mode plus tard que les autres, se faisait passer par René Rast et Antonio Felix da Costa.

Les deux pilotes Audi étaient en grande forme en cette fin de course grâce à une bonne conservation d’énergie, et Di Grassi revenait sur Mortara pour ce qui était potentiellement une victoire, en cas de déclassement de Wehrlein.

Günther se faisait passer par Rast, Felix da Costa l’attaquait mais devait céder et se faisait passer par Dennis. Felix da Costa ratait ensuite son freinage au premier virage et se faisait passer par Sims pour la septième place.

Une fin rocambolesque... et quelque peu ridicule

Di Grassi dépassait Mortara à 1 minute 30 de l’arrivée, et Rast se montrait menaçant sur le Suisse de Venturi. Tout cela se déroulait loin derrière Wehrlein, mais l’issue de la course du pilote Porsche était incertaine, et c’est possiblement une victoire qui se jouait derrière lui.

Rast dépassait ensuite Mortara et les pilotes entamaient leur dernier tour ave environ 4% de batterie. Wehrlein était seul en tête, mais l’enquête en cours donnerait son verdict plus tard.

C’est en tout cas en vainqueur que Wehrlein franchissait la ligne d’arrivée, devant les Audi de Di Grassi et Rast, mais Wehrlein était immédiatement disqualifié pour infraction technique, laissant Audi signer un doublé !

Mortara complétait le podium de ce premier E-Prix de Puebla. On apprenait en fait que Wehrlein était disqualifié, comme Lotterer, car leurs pneus n’étaient pas déclarés par Porsche.

Sims, Dennis et Da Costa suivent devant Vandoorne, qui a gagné un grand nombre de places après s’être élancé en fond de grille. Evans, de Vries et Lynn complètent le top 10, tandis que Nato termine 14e.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less